Peut-on parler d'une "brutalisation" de la vie politique et sociale en Europe a la fin du XIXème siècle ? Dissertation by spycrow

Peut-on parler d'une "brutalisation" de la vie politique et sociale en Europe a la fin du XIXème siècle ?
Dissertation sur la principale cause de la Première Guerre mondiale.
№ 20956 | 4,205 mots | 5 sources | 2010 | FR
Publié le nov. 09, 2010 in Histoire , Relations Internationales
11,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

L'année 1870 marque un tournant dans la vie politique et sociale de l'Europe : la France, défaite par la Prusse, doit se reconstruire -économiquement comme politiquement-, alors que la Prusse sort renforcée de cette guerre et que les unités allemande et italienne sont achevées. D'autres pays tels que le Royaume-Uni ou l'Espagne doivent eux faire face aux revendications des minorités nationales (des « nationalités ») vivant sur leur territoire. Un nouvel ordre européen, aussi imparfait soit-il, semble ainsi s'être instauré. Pourquoi alors conduit-il au déclenchement de la 1ère Guerre mondiale en 1914 ?

1. La « brutalisation » de la vie politique et sociale des populations européennes à la fin du XIXe siècle…(« brutalisation par le bas »)
2. …favorise le processus de « brutalisation » de la vie politique et sociale des Etats européens entre eux (« brutalisation par le haut »)

Extrait du document:

Au Royaume-Uni, la vie politique est « brutalisée » par la question irlandaise : l'agitation dans les campagnes irlandaises, la contestation parlementaire et la persistance des attentats (comme l'assassinat du secrétaire d'Etat pour l'Irlande en 1882) obligent l'opinion publique et les députés britanniques à prendre en considération le problème irlandais.
Dans l'empire allemand, les minorités résistent violemment à la politique de germanisation à outrance du Chancelier, notamment par le refus de l'Alsace-Lorraine (proclamée terre d'Empire) d'intégrer le Reich, en dépit des politiques successivement tentées par l'Allemagne.

Commentaires