Peut-on parler d'une identité européenne ? Dissertation by Mystere

Peut-on parler d'une identité européenne ?
Dissertation s'interrogeant sur l'existence et les caractéristiques de l'identité européenne.
№ 27541 | 7,025 mots | 9 sources | 2011 | FR
Publié le déc. 30, 2011 in Droit , Questions Européennes
14,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Depuis une quarantaine d'années, la consolidation économique, politique et juridique de l'Union Européenne a amené les citoyens comme les hommes politiques à s'interroger sur la légitimité d'une telle construction – au-delà de son caractère salvateur, après les désastres de la seconde guerre mondiale. L'Union s'est trouvée devant la nécessité, pour affirmer sa légitimité, de se « dire », de se définir. Il s'agit alors de mettre en lumière des caractéristiques proprement européennes, inscrites dans la durée, ancrées dans une sorte de « fonds culturel » commun à tous les Européens : en somme, définir une identité. Cette identité s'apparente, selon les termes de la Commission Européenne, « au sentiment d'appartenance à l'Europe ou [à] la conscience d'être Européen, qui relève d'une dimension socioculturelle ». La notion d' « identité » fait donc appel ici à plusieurs éléments : l'unité culturelle, la cohésion politique et sociale, l'existence d'un « patrimoine » historique commun, un socle de valeurs partagées ; mais aussi un désir d'avancer ensemble.

I) L'identité européenne : le rêve irréalisable de l'unité de l'Europe
II) L'identité européenne : une construction nécessaire

Extrait du document:

Premièrement, l'identité européenne est définie par référence à des valeurs à but universel. Ce ne sont donc pas des valeurs propres à l'Europe, ou à même de la définir. Le risque est de tomber dans une définition trop large et donc creuse, par seul souci de préservation des cultures nationales. Deuxièmement, l'adoption d'une Constitution et donc la progression vers une entité supranationale dotée d'une identité formelle suppose le danger d'un « euronationalisme ».

Commentaires