Peut-on parler de « nouvelles guerres » ? Dissertation

Peut-on parler de « nouvelles guerres » ?
Dissertation se demandant si les guerres telles qu'elles sont menées aujourd'hui sont radicalement différentes de celles d'avant la fin de la Guerre froide.
№ 26488 | 1,390 mots | 0 sources | 2011 | FR
Publié le oct. 03, 2011 in Histoire , Relations Internationales
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Dans les années 1990, nous avons pu assister à une rupture radicale dans les formes que pouvaient prendre les conflits mondiaux. En d'autres termes, les Hommes continuent à se faire la guerre, mais autrement. Certes, ceci a lieu grâce à de nouvelles techniques et à un matériel plus puissant, mais cela n'est pas tout. La guerre a changé de forme. Peut-on dire que les guerres telles qu'elles sont menées aujourd'hui sont radicalement différentes de celles d'avant la fin de la Guerre Froide ? Quels sont les changements intervenus ?

1. Il existe des caractéristiques qui vont à l'encontre des guerres précédentes
2. Il existe une forme de continuité
3. La réelle question est-elle la forme de la guerre ou les questions qu'elle met en exergue ?

Extrait du document:

Il existe des caractéristiques de la guerre qui peuvent différencier les anciennes guerres des nouvelles. Enzsberger, dans son essai Civil Wars from L.A to Bosnia, insiste sur le fait que les guerres d'aujourd'hui semblent être des guerres dépolitisées, sans message à proprement dit. Avant et durant la Guerre Froide, les combats se faisaient au nom de grandes causes : le triomphe d'une idéologie, la décolonisation. Aujourd'hui, l'auteur semble dire que celles-ci sont purement criminelles et ne sont pas justifiées. Ceci a pour conséquence que les combattants de ces guerres d'un nouveau genre, qui ne visent la guerre que pour la guerre, ou peut être pour les ressources naturelles, ne sont pas légitimes au niveau politiques, car ils n'ont aucune réelle revendication à clamer haut et fort. Ceci a pour effet d'entraîner un rejet de la part de la population, même si certaines guérillas se réclament du peuple.

Commentaires