Peut-on reprocher à une oeuvre d'art de "ne rien vouloir dire" ? Dissertation by coolway91

Peut-on reprocher à une oeuvre d'art de "ne rien vouloir dire" ?
Dissertation qui analyse s'il est possible d'accuser une œuvre d’art de ne pas forçément renvoyer à son public un message engagé ou de ne pas déclencher une émotion quelconque.
№ 5995 | 1,800 mots | 0 sources | 2006
Publié le mai 29, 2008 in Philosophie , Arts
6,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Une œuvre d’art peut se distinguer de diverses façons et retenir ou non l’intention de son public ; c’est le jugement qui intervient. Si une œuvre ne semble « rien dire » pour nous c’est peut être bien parce que nous ne la voyons qu’à travers un idéal de beauté hérité de notre culture ou bien à cause d’une sorte de voile épais camouflant toute la signification de l’œuvre d’art !
En effet, nous ne saisissons peut-être pas la beauté d’une œuvre parce que cette beauté n’est pas sur le même « parallèle » que ce que nous tenons pour « beau », peut être quelle est bien trop implicite.

1. Définition de l’œuvre d’art, ce qui la caractérise et à qui elle s’adresse

2. Le caractère implicite de l'œuvre d’art

3. Le jugement subjectif d’une œuvre d’art

Extrait du document:

Tout d’abord, abordons le concept «d’œuvre d’art », qu’est ce qu’une œuvre d’art ? Par définition, une œuvre d’art est un produit purement humain, d’être capables de sensibilité, et qui tentent de représenter dans des formes, des structurations, une perception construite, réelle ou transcendante. Elle établit donc une représentation particulière du monde (propre à l’univers artistique de son créateur) ou bien des émotions, une sensibilité particulière ou encore juste un instant spontané et créatif. Mais l’œuvre artistique est d’abord ambiguë, et, dans la mesure où les formes de sa réception sont multiples, la réception maintient et entretient cette ambiguïté. En effet, chaque personne perçoit une œuvre différemment, selon son vécu, son humeur, sa sensibilité artistique, son époque et donc la juge ; mais nous traiterons ce sujet plus tard dans notre réflexion.
Mais alors, l’œuvre d’art a-t-elle un but en dehors d’elle-même ? C’est une production pour elle-même, elle n’a pas d’autre utilité que de, peut-être, produire une émotion : choquer, faire rire, faire pleurer, consterner… Le point commun qu’il existe entre les différentes œuvres d’art est certainement leur expression chez un public, elles expriment, représentent quelque chose, elles ne renvoient donc pas qu’à elles-mêmes.
  • Dissertation se demandant si le fait de vouloir échapper à sa conscience veut dire vouloir échapper à sa condition d'homme.
    № 29625 | 2,100 mots | 0 sources | 2013 | FR | détails
    7,95 $US
    Ajouter au panier
  • Dissertation de philosophie qui étudie en quoi le rapport au monde des oeuvres d'art diffère des autres réalités.
    № 1743 | 1,640 mots | 0 sources | 2007 | détails
    6,95 $US
    Ajouter au panier
  • Dissertation portant sur la dichotomie établie entre la faculté de vouloir et l'aptitude à désirer : l'individu, est partagé entre la spontanéité de désirs effrénés, et les délibérations raisonnables de sa volonté.
    № 8124 | 4,165 mots | 0 sources | 2008 | détails
    11,95 $US
    Ajouter au panier

Commentaires