Peut-on se mettre à la place de l'autre ? Dissertation

Peut-on se mettre à la place de l'autre ?
Dissertation se demandant si se mettre à la place de l'autre est possible, faisable ou légitime.
№ 19322 | 870 mots | 0 sources | 2010
Publié le août 25, 2010 in Philosophie
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Se mettre à la place de l'autre c'est le remplacer, se substituer à lui, l'expression courante mets-toi à ma place veut cependant dire comprends-moi. Cette expression est tellement courante qu'il est difficile d'envisager qu'elle n'ait pas de sens, mais je ne peux être autre que moi, autrui est autre dans la mesure où je ne suis pas lui de par ses différences physiques, psychiques, je ne pourrais donc jamais être lui, me mettre à sa place serait le détruire. Néanmoins il n'y a pas que des différences, autrui n'est pas absolument autre, il est lui aussi un moi avec son intériorité, sa subjectivité.

1. La difficulté de se mettre à la place de l'autre
2. La capacité de se mettre à la place

Extrait du document:

L'autre est mon prochain, ce qu'il ressent je peux le ressentir, j'en ai conscience en regardant son visage mais aussi ses attitudes. Je peux m'ouvrir à lui et je le laisse entrer en moi. Ce visage que je vois est signifiant, je perçois une vie et une conscience dans ce visage et la conscience n'est pas un objet opaque dont on fait le tour, la conscience est un rapport, une ouverture comme l'explique Husserl en insistant sur l'intentionnalité de la conscience.

Commentaires