Peut-on séparer l'exigence de justice et l'exigence de liberté ? Dissertation

Peut-on séparer l'exigence de justice et l'exigence de liberté ?
Dissertation se demandant si on peut, au nom d'un idéal de justice, ou au nom de la loi, exiger que l'on renonce à la liberté.
№ 26249 | 2,325 mots | 0 sources | 2011
Publié le sept. 12, 2011 in Philosophie
7,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Si un conférencier exige le silence de l'assemblée, il ne formule pas une simple requête. L'exigence n'est pas censée rester une exigence « en idée » : elle implique implicitement qu'on l'exécute. Si on exige la liberté ou la justice, on ne se place pas dans une perspective utopique : ces exigences sont légitimes parce que la justice et la liberté doivent être réalisées, et être effectives. L'exigence de liberté nous semble aujourd'hui être une expression presque redondante, tant nous sommes imprégnés par l'esprit de la Déclaration de droits de l'homme qui fait de la liberté un droit naturel devant être protégé par les lois.

1. Oui, l'exigence de justice et l'exigence de liberté sont séparables
2. Non, l'exigence de justice et l'exigence de liberté ne sont pas séparables
3. L'exigence de justice passe par l'exigence de l'existence de l'Etat républicain, qui limite notre indépendance pour nous assurer une liberté véritable

Extrait du document:

Une suppression de l'autorité de la justice comprise comme institution étatique n'est cependant envisageable que si l'on considère l'homme comme naturellement pacifique et bon. Or les révolutions et les guerres civiles, pendant lesquelles ce type d'autorité est suspendu, donnent généralement lieu à des exactions qui viennent démentir cette hypothèse anthropologique. Si l'homme naît libre, et doit donc le rester, l'Etat doit venir préserver la liberté de chacun ; les lois auront pour seule fonction d'assurer aux citoyens la pleine jouissance de leur liberté, de leur droit naturel.

Commentaires