Politique et liberté selon Aristote Dissertation

Politique et liberté selon Aristote
Dissertation qui analyse une citation d'Aristote : "La fin du politique c'est de rendre les hommes libres, c'est à dire capable de s'occuper d'eux mêmes".
№ 10942 | 2,240 mots | 0 sources | 2009
Publié le mai 07, 2009 in Philosophie , Sciences Politiques
7,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Chez les utopistes, la fin du politique c'est à dire l'entrée dans un εὖ-τοπος (lieu de bonheur) va de pair avec un οὐ-τοπος , un non lieu , un lieu inaccessible. Ainsi la réalisation de la fin du politique ne serait réalisable que par le sacrifice de la liberté de mouvement, c'est par exemple le choix laissé à Candide de rester, au milieu des Andes, dans la fabuleuse cité d'Eldorado. Ainsi chercher la fin du politique est-ce en chercher son terme. Il serait donc voué à disparaître en permettant aux hommes devenus libres de s'occuper d'eux mêmes, par la redéfinition de nouvelles libertés et l'aliénation des libertés naturelles. Au contraire cette capacité, n'est elle pas la condition d'entrée dans une société politique? Ainsi ce ne serait qu'une fois les hommes devenus libres et capables de s'occuper d'eux même que naîtrait le politique.

1. Marxisme fin du politique
2. Critique de la téléologie
3. Refus du politique comme responsabilité
4. Politique = liberté diffuse
5. La philia comme lien
6. Praxis et corps politique

Extrait du document:

Nos sociétés ont opéré une chosification de l'homme en effet avec la révolution industrielle les hommes passent d'un état celui de paysan ou d'artisan à une fonction, par exemple ouvrier ou employé de bureau. Le problème est que ce passage à une fonction est opéré en dégageant l'homme des réalités inhérentes à sa nature et à sa condition, c'est à dire en présupposant une égalité de tous. Les hommes deviennent ainsi interchangeable et donc il est possible d'en faire une marchandise. Paradoxalement c'est là la création de l'individu, la plus petite partie divisible, dans cette définition l'homme n'est pas distinct des autres, il est assimilé à un atome, voir à un pion. En ce sens c'est seulement l'individu qui peut être dépossédé de sa force de travail puisque sont niées en lui ses spécificité (sa vertu, son talent) au profit de qualités qu'on dit individuelles mais qui appartiennent en réalité à tous.
  • Commentaire de deux extraits de l'oeuvre d'Aristote dans lesquels il expose la théorie selon laquelle la justice se doit d’être non seulement la norme de référence mais aussi le respect du bien commun.
    № 936 | 2,440 mots | 0 sources | 2007 | détails
    7,95 $US
    Ajouter au panier
  • Dissertation qui s'intéresse à la science politique, discipline millénaire développée par Aristote dans le cadre de ses réflexions sur les formes de gouvernement et par les rhétoriciens grecs. (pdf)
    № 16962 | 3,270 mots | 7 sources | 2009 | détails
    10,95 $US
    Ajouter au panier
  • Dissertation de philosophie qui montre qu'il existe une inégalité naturelle qui justifie l'esclavage, à travers l'étude de l'ouvrage d'Aristote "La politique".
    № 4085 | 750 mots | 0 sources | 2008 | détails
    5,95 $US
    Ajouter au panier

Commentaires