Pour qui les philosophes contemporains font-ils de la philosophie ? Dissertation

Pour qui les philosophes contemporains font-ils de la philosophie ?
Dissertation réalisée à partir d'un échange radio entre quatre philosophes S.Agacinski, C.Diamant, Y.Michaud et J.L.Nancy s'interrogeant sur le rôle de la philosophie dans les sociétés contemporaines.
№ 29623 | 1,710 mots | 1 source | 2013 | FR
Publié le avr. 29, 2013 in Sciences de l'Education , Philosophie , Sociologie
6,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Bien que la plupart des philosophes depuis Socrate cherchent à rendre le débat philosophique universel dans l'espoir de réunir le plus grand nombre d'individus, les mutations récentes de la société incitent désormais à réévaluer la portée et l'actualité de cet objectif - dans les civilisations occidentales principalement -. Certes, la diffusion de la philosophie est devenue considérable, mais les publics sont désormais de plus en plus divers et ne correspondent plus forcément, au modèle, à l'idéal universel du « jeune homme » à éduquer. Dès lors, il convient de s'interroger sur la manière dont le philosophe doit s'adresser à ses différents publics : il semble par exemple difficile d'appréhender la philosophie de la même manière avec des lycéens de ZEP et des lecteurs d'ouvrages philosophiques avisés, qui n'ont généralement pas la même appétence, ni la même culture. Doit-on alors remettre en question cette idée d'universalité de la philosophie ? Le philosophe doit-il tenir compte de ses destinataires dans son enseignement ? Ce problème, ici débattu par quatre philosophes contemporains (S.Agacinski, C.Diamant, Y.Michaud et J.L.Nancy), permet à l'auditeur d'accéder à un certain éclaircissement quant au problème soulevé : si la question du destinataire demeure la préoccupation prédominante du philosophe dans la pratique de sa science, il doit pourtant se méfier de sa fonction prescriptive, et doit avant tout chercher à désorienter son public, plutôt qu'à l'éclairer, pour l'engager à réfléchir et non à trouver une réponse figée.

1- Compréhension du débat
2- Élargissement sur la question

Extrait du document:

Pour Carole Diamant, la philosophie aide à lutter contre l'idée que le monde est vide de sens ; c'est à un public désemparé qu'elle doit donc s'adresser, pour l'aider à élaborer un sens à la vie, propre à chacun. L'enseignant en philosophie doit amener ses élèves à réfléchir sur des questions pour qu'ils apportent eux-mêmes leurs réponses (fussent-elles différentes de celles qu'aurait pu donner l'enseignant). Il est alors porteur d'un enjeu important ; celui de donner à penser, en évitant autant que possible l'emploi d'un discours prescriptif. Pour ce faire, il doit avant tout tenir compte de l'ensemble culturel de ses élèves, ne pas se heurter à leurs traditions ou leurs habitudes de vie.

Commentaires