Pourquoi certains écrivains ont-ils recours à la fiction pour transmettre des vérités ou des leçons ? Dissertation

Pourquoi certains écrivains ont-ils recours à la fiction pour transmettre des vérités ou des leçons ?
Dissertation portant sur une citation d'Alphonse Daudet extraite de "La légende de l'homme à la cervelle d'or" : « Malgré ses airs de conte fantastique, cette légende est vraie d'un bout à l'autre… ».
№ 13003 | 1,315 mots | 0 sources | 2009
Publié le oct. 31, 2009 in Littérature
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

A toutes les époques, les écrivains utilisent la fiction pour amener à une réflexion avec la transmission de vérités et de leçons. C'est en particulier à partir du XVIII° siècle, siècle des Lumières, que le recours à la fiction prend de l'ampleur car il y a une volonté de changement et de vulgarisation du savoir : « riches et pauvres » doivent tous pouvoir s'instruire et réfléchir. Il est donc plus pertinent de trouver un autre moyen que l'essai théorique pour ouvrir le savoir à l'ensemble du peuple.
Mais on peut se demander pourquoi, à tous les siècles, les écrivains ont recours à la fiction pour délivrer un message, une morale ? Quel en est l'intérêt pour l'auteur et le lecteur ? Quels sont les atouts de la fiction ? En quoi est-elle considérée comme efficace pour ceux qui l'utilisent ?

Extrait du document:

Le principal atout de la fiction est sa très grande diversité de genres et de registres. Ainsi l'auteur dispose d'un grand choix de moyens pour argumenter et transmettre une vérité, une leçon. Les genres littéraires qui ont recours à la fiction sont multiples : contes (philosophiques), utopies, fables, roman, théâtre… . Chacun de ces genres, aussi divers soient-ils, utilisent la fiction et à travers elle, délivrent une vérité. Dans les utopies, en présentant un monde parfait et imaginaire, l'auteur invite le lecteur à réfléchir sur la société dans laquelle il vit. Le théâtre, peut servir de tribune également. Dans "Rhinocéros", Ionesco à travers la métaphore de la rhinocérite dénonce les totalitarismes ; là aussi, le lecteur réfléchit sur le sens de la liberté. Les fables, elles, à travers le récit d'animaux, de végétaux ou d'objets amènent le lecteur à un temps de réflexion avec la morale qui apparaît à la fin. Il en est de même dans le roman ou le conte. Le conte philosophique "Candide" de Voltaire amène le lecteur à penser sur le sens de l'optimisme, sur la présence de l'optimisme avec la présence du Mal.

Commentaires