Pourquoi dit-on parfois que la Constitution est un "acte de défiance" ? Dissertation

Pourquoi dit-on parfois que la Constitution est un "acte de défiance" ?
Dissertation concernant la Constitution qui est la loi suprême d'un Etat et qui cherche à savoir pourquoi on l'appelle parfois un "acte de défiance".
№ 17941 | 1,545 mots | 0 sources | 2010 | FR
Publié le juil. 19, 2010 in Histoire , Sciences Politiques
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

La Constitution est la loi suprême d'un Etat qui fixe son statut Juridique, déterminer l'organisation des pouvoirs publics et dans beaucoup d'Etat le régime Juridique des libertés publiques. Elle peut se limiter à des dispositions techniques ou bien inclure des principes fondamentaux. Dans les Constitutions modernes, ceux-ci font partie au même titre que les dispositions techniques du Droit Positif Constitutionnel sur lequel le juge constitutionnel va se baser pour apprécier la constitutionnalité d'une loi. L'idée d'une hiérarchie des normes va dès lors se dessiner, la constitution est la norme d'où découlent toutes les autres normes. Il en ressort que cette norme suprême va être un acte d'autorisation permettant à des individus de posséder un certain pouvoir en leur conférant et en répartissant des compétences, autrement dit c'est l'instrument d'habilitation au service des Gouvernants. Pourquoi dit-on parfois que la constitution est un « acte de défiance » ?

I / Constitution comme loi suprême : souveraineté de l'Etat ou Germe d'absolutisme
II/ Contestation de la suprématie de la constitution

Extrait du document:

Ceci paraît d'autant plus inquiétant que dans l'article 37 portant sur les domaines d'actions du règlement (donc de l'exécutif) il est dit que « tous ce qui n'est pas du domaine de la loi est du domaine du règlement ». Autrement dit, la Constitution habilite ainsi l'exécutif à maintes et maintes fonctions. De ce fait sous la protection de la cette dernière qui est à l'origine « l'œuvre de la nation » selon les mots de Sieyès, le pouvoir central, donc l'Etat peut s'abandonner à de multiples exercices pouvant laisser pressentir un germe d'absolutisme.
  • Cas pratique sur les actes administratifs unilatéraux.
    № 26006 | 1,895 mots | 0 sources | 2011 | FR | détails
    6,95 $US
    Ajouter au panier
  • Introduction et plan développé en vue d'un commentaire de l'Acte constitutionnel n°2 du 11 juillet 1940 édicté sous le régime de Vichy et fixant les pouvoirs du chef de l'État français.
    № 30404 | 1,200 mots | 0 sources | 2014 | FR | détails
    5,95 $US
    Ajouter au panier
  • Notes de recherche qui expliquent l'importance de réunir tous les documents nécessaires à la constitution du dossier de vente d'immeuble pour mettre en échec toute contestation éventuelle quant à la validité de cet acte.
    № 2079 | 3,260 mots | 0 sources | 2007 | FR | détails
    10,95 $US
    Ajouter au panier

Commentaires