Pourquoi la France et les Pays Bas ont-ils refusé la Constitution pour l'Union Européenne ? Dissertation

Pourquoi la France et les Pays Bas ont-ils refusé la Constitution pour l'Union Européenne ?
Dissertation de sciences politiques portant sur les raisons qui ont incité la France et les Pays-Bas à refuser le projet de Constitution pour l'Europe.
№ 15405 | 3,675 mots | 6 sources | 2010
Publié le avr. 30, 2010 in Sciences Politiques
10,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Concrètement, que prévoyait ce traité? Il devait intégrer en un seul document l'ensemble des traités existants, à savoir le traité de Rome, l'Acte unique, les traités de Maastricht, d'Amsterdam et de Nice. De plus, la charte des droits fondamentaux du 18 décembre 2000 est elle aussi intégrée dans le traité, ce qui confère de nouveaux droits sociaux. Les pouvoirs du parlement européen sont considérablement étendus dans les domaines législatifs et budgétaires. L'autre grande innovation concerne le président du Conseil Européen qui présidera les conseils européens pour un mandat de deux ans et demi renouvelable une fois et qui abroge donc la présidence tournante. Un ministre des affaires étrangères devaient également être élu. Tout cela avec un nouveau système de vote à la majorité qualifiée, c'est à dire que les voix devaient être égales à au moins 55% des membres du conseil et 65% de la population de L'UE.

I. Une campagne bien différente d'un pays à l'autre
II. Un résultat similaire pour des raisons différentes

Extrait du document:

En France, le OUI était soutenu par la plupart des partis représentés au Parlement (UMP, PS, UDF, Les Verts). Aux Pays-Bas, les partis politiques favorables au projet de Constitution furent également des partis de la coalition gouvernementale (l'Appel chrétien-démocrate, le Parti populaire pour la liberté et la démocratie, et le Parti des démocrates 66), mais aussi des partis d'opposition (le Parti du travail et la Gauche verte).

Commentaires