Pourquoi vivre ensemble ? Dissertation

Pourquoi vivre ensemble ?
Dissertation se demandant pourquoi les hommes vivent ensemble alors qu'ils ne semblent pas s'apprécier.
№ 30615 | 1,840 mots | 0 sources | 2014 | FR
Publié le avr. 28, 2014 in Philosophie , Sociologie
6,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Pourquoi vivre ensemble ? Chacun des termes de cette question est polémique. On peut en effet faire ressortir dans chacun de ces mots un sens pratique et un sens dépassant la pratique. De cette façon, « pourquoi » signifie à la fois « comment ça se fait ? » et « qu'est-ce que cela entraîne ? ». Le terme « vivre » peut être comprit au sens de « survivre », juste vivre au sens strict donc, ou alors au sens de vivre « bien ». Enfin, on parle d'un « ensemble » comme d'une entité à part entière, d'un groupe, alors qu' »être ensemble », « les uns avec les autres » prend en compte le point de vu individuel des membres du groupe et l'harmonie qui règne entre eux. C'est question pose problème. L'homme vit en société depuis plusieurs siècles. Pourtant, il y a toujours eu des guerres, des massacres et les hommes ont très souvent des difficultés à s'entendre.

1. L'homme vit avec ses semblables car cela est naturel, cela fait parti de sa nature
2. L'homme est forcé de vivre avec ses semblables pour survivre
3. Lien entre ces deux réponses

Extrait du document:

Mais pourquoi imaginer l'homme naturellement violent et égoïste ? En effet, il existe des personnes dont on dit qu'elles ont « un grand cœur », par exemple. Pour Rousseau, philosophe des lumières qui appartient lui aussi aux théories contractualistes, l'état de nature est un état où l'homme vit isolé de ses semblables. Il a le « cœur en paix et le corps en santé ». Au cours des rencontres épisodiques avec les autres, si une querelle éclate, elle ne dégénère pas en état de guerre. Pourquoi alors les hommes rentrent-ils donc en société ? La loi naturelle la plus fondamentale est la loi d'auto-conservation. Selon Rousseau, l'homme en a le sentiment, qui se nomme « amour de soi » (sentiment en vertu duquel l'homme prend soin de lui pour sa conservation).

Commentaires