Prend-on conscience de soi dans la solitude ? Dissertation by vipr

Prend-on conscience de soi dans la solitude ?
Dissertation de philosophie portant sur le rapport entre prise de conscience de soi et solitude.
№ 8033 | 840 mots | 0 sources | 2006
Publié le sept. 10, 2008 in Philosophie
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

On pense généralement que la solitude permet de réfléchir sur soi. C'est un état dans lequel tout le monde est passé un jour.
Seulement, pour certains, cette situation se prolonge.
Est-ce dans ces moments que l'on prend véritablement conscience de soi ?

I. La conscience

II. La solitude

Extrait du document:

La conscience est la perception, la connaissance plus ou moins claire que chacun peut avoir du monde extérieur ou de soi-même. Dans notre cas, la deuxième proposition nous intéresse plus : l'ensemble des phénomènes de la «vie intérieure», de l'expérience interne. Cependant, peut-on être sûr que la conscience de soi n'a aucun rapport, aucun lien avec ce monde extérieur et ses objets physiques ?
En effet, il faut distinguer deux consciences : la conscience spontanée de la vie, et celle qui effectue un retour sur soi. La première est constituée des opinions inculquées dès l'enfance, autrement dit les bases de la pensée du peuple auquel appartient le sujet. Dans les démocraties, on nous apprend par exemple que l'homme a des droits et des devoirs. On ne peut ainsi pas se nommer chef d'un village sans demander l'avis des personnes l'habitant. La conscience de la vie est aussi se sentir vivant par des moyens basiques, primitifs comme le fait de se nourrir, de dormir, etc. Cette conscience est donc certaine de la présence du corps. Seulement, elle doute de sa liberté, de sa dignité car enfermée dans la routine de la vie, des même gestes qui se répètent toujours. Ce qui pourrait lui prouver qu'elle est libre est son complément qui forme l'être : la conscience de soi...

Commentaires