Préserver la concurrence, un facteur de régulation du capitalisme ? Dissertation by aureldu83

Préserver la concurrence, un facteur de régulation du capitalisme ?
Dissertation qui analyse si le fait d'assurer la concurrence permet dans tous les cas d’assurer le bon fonctionnement du capitalisme et son efficacité.
№ 7491 | 1,595 mots | 0 sources | 2008
Publié le juil. 29, 2008 in Économie , Histoire , Sciences Politiques
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

De tous temps, la concurrence semble être l’essence du système économique : elle est primordiale au bon fonctionnement du capitalisme, source de son dynamisme. Et ceci ressort clairement dans la théorie économique.
En effet, la concurrence est la rivalité marchande entre offreurs ou demandeurs pour un même bien ou services. C’est ce qui va amener à la fixation du prix sur le marché, et à la recherche de rentabilité et d’efficacité des entreprises. Outre cette définition théorique, cela implique une interrogation sur la façon d’agir sur la concurrence et surtout dans quel but.

1. Préserver la concurrence n’est pas toujours un facteur de régulation du capitalisme

2. Les politiques étatiques mises en place pour préserver la concurrence, et ce dans un but de régulation du capitalisme

3. La politique concurrentielle contemporaine relève d’une combinaison entre la protection de la concurrence et son encadrement, dans un souci d’équité

Extrait du document:

Ainsi la période des « Trente Glorieuses » symbolise l’apogée de l’interventionnisme étatique. L’Etat providence devient la norme. L’Etat va tout d’abord appliqué des politiques conjoncturelles ; il va influer sur les taux d’intérêt par exemple, pour réguler le marché. En effet c’est ce que préconise J-M Keynes : créer le dynamisme économique par des politiques conjoncturelles et des investissements de travaux publics. L’intervention de l’Etat va également se faire au niveau de certains secteurs, avec la nationalisation d’entreprise, amenant à la création des services publics (dans le domaine de l’énergie, des télécommunications…). L’Etat va aussi mettre en place une politique de réglementation dans le but de favoriser les fusions interentreprises (loi de réductions de la fiscalité sur les fusions-acquisitions).

Commentaires