Prison et liberté selon le drame caldéronien "La vie est un songe" Dissertation

Prison et liberté selon le drame caldéronien "La vie est un songe"
Dissertation qui traite des notions d'emprisonnement psychologique et de liberté selon la pièce "La vida es sueno" (La vie est un songe) de Pedro Calderon de la Barca.
№ 15569 | 2,325 mots | 1 source | 2010
Publié le mai 09, 2010 in Danse et Théâtre , Littérature , Philosophie
7,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

En 1635, Pedro Calderon de la Barca, auteur d'origine espagnole, écrit La vida es sueno (La vie est un songe), une pièce de théâtre métaphysique mettant en scène un jeune homme, Sigismond, condamné à vivre dans une prison par son père qui a lu dans les étoiles que son fils serrait un monarque cruel et tyrannique. Il reste alors deux héritiers potentiels pour le trône de Pologne. Mais le roi Basyle décide de droguer son enfant et de le réveiller dans une vie qui aurait du être la sienne depuis toujours. Malheureusement , Sigismond est violent et incapable de se contrôler, il est donc à nouveau endormi, et renvoyé dans sa tour afin qu'il pense que tout ce qui vient de se passer n'était qu'un rêve. Même si le jeune homme finira par retrouver son rang de prince, le thème de l'illusion et de la limite entre rêve et réalité est particulièrement important dans la pièce de Calderon. On peut également y assimiler la notion de liberté qui est présente dès le début du drame par la première apparition de Sigismond enchaîné, mais également sous divers aspects tout au long de l'intrigue.

Extrait du document:

La prison psychologique est également présente dans le drame caldéronien et ses victimes sont nombreuses et ne parviennent pas toujours à s'en sortir indemnes. On peut donc constater que la prison est partout dans cette pièce et qu'il est particulièrement difficile d'y échapper. Calderon traite de la notion de réalité dans son œuvre mais la liberté y a aussi une grande place.

Commentaires