Qu'est-ce-que la culture ? Dissertation by NARUTO63

Qu'est-ce-que la culture ?
Dissertation de philosophie qui aborde la question de la culture à travers de nombreux thèmes : la religion, l'art, la connaissance, la liberté, la pensée, l'éducation.
№ 3918 | 3,580 mots | 0 sources | 2005
Publié le févr. 27, 2008 in Philosophie
10,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

La culture est une notion complexe. Le terme dérive du latin colère. Ce verbe signifie entre autres cultiver, prendre soin, préserver. Une telle traduction ouvre deux directions : d’une part, cultiver renvoie au travail de la terre, en vue de faire produire à celle-ci de la nourriture; d'autre part,on touche à l’âme.
Car le même verbe invite à prendre soin des dieux, à préserver leur culte. L’idée de conservation du patrimoine est romaine.
Mais la culture va bien au-delà : elle rejoint la création.
Le tout est de savoir pourquoi, et pourquoi rien ne peut la remplacer.

Extrait du document:

L’âme chercherait-elle un label biologique, elle se heurterait au siècle dernier qui a mis la culture au pluriel. Dans cette nouvelle acception, toute d’ethnologie, le terme recouvre l’ensemble des activités, des croyances et des mœurs d’un peuple, voire d’un groupe, à un moment déterminé de son histoire. Je ne l’ignore pas. Mais à l’horizontale qui prévaut, sans mémoire, sans avenir, comment ne pas préférer ce qui fait le propre de l’homme : debout ! C’est seulement dans cette posture, la tête au ciel, que les pieds touchent à l’empire des morts. Que dit donc Hadès ?
Les Grecs plaçaient la beauté au-dessus de tout; ils l’adoraient. Les meilleurs d’entre eux sublimaient cette adoration même. Leur objet devenait la sagesse. L’élévation de l’esprit, de l’âme, impliquait la capacité d’intéresser tout son être à quelque chose qui ne fût ni usuel, ni (bassement, disait-on) utilitaire.
C’est ainsi que se comprend le paradoxe de Baudelaire : «L’homme peut se passer trois jours de pain, de poésie jamais».

Commentaires