Que pensez-vous du titre de l'œuvre de Garnier "Les Juifves" ? Dissertation by Blanchefleur

Que pensez-vous du titre de l'œuvre de Garnier "Les Juifves" ?
Dissertation qui pose la question de savoir pourquoi Garnier a choisi ce titre pour son oeuvre.
№ 10098 | 2,970 mots | 0 sources | 2008
Publié le févr. 12, 2009 in Danse et Théâtre , Littérature
8,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

"Les Juifves" est une pièce tragique du XVIe siècle écrite par Garnier. Elle est d'inspiration biblique et narre les maux du roi Sédécias qui a trahi Nabuchodonosor le roi d'Assyrie assoiffé de vengeance, vengeance qui se répercute même sur le peuple juif. L'œuvre oppose donc un roi à un peuple. D'ailleurs le titre semble reprendre le nom de ce peuple.
Ce titre d'abord semble ne pas être courant. C'est ce qu'étudiera la première partie. Ensuite cette étude déterminera que ce titre est justifiable même s'il semble essuyer la notion de héros dans l'œuvre. Enfin il sera démontré que "Les Juifves" est tout simplement le personnage principal de l'œuvre, plus exactement le héros.

Extrait du document:

En effet, la pièce comporte des personnages principaux que l'on remarque tout de suite. Dans l'œuvre se trouvent deux personnages très importants et individualisés. Dès que nous voyons Nabuchodonosor parler nous comprenons tout de suite que ce personnage est important. D'ailleurs il le montre lui-même par ses paroles. A l'acte II, il se prend pour le Dieu de la Terre et estime que tous les peuples du monde lui sont sujets. En outre son histoire est celle qui va primer dans toute l'œuvre. En effet ce roi s'est senti trahi par Sédécie, et dans toute son œuvre il exprime sa colère que provoque cette trahison. A l'acte II par exemple il parle d'une « detestable et lasche trahison » et dit à ce propos au vers 212 « je jure qu'il verra sa lascheté punie ». C'est autour de cette vengeance que l'œuvre va tourner. Cependant, n'oublions pas qu'un héros est frappé d'un malheur exceptionnel. Il doit apprendre à mourir dans une tragédie. Et dans cette œuvre le personnage qui subit est Sédécie. C'est lui qui va perdre la vue à la fin de l'œuvre après avoir vu ses enfants se faire égorger. Il voit « choir à ses pieds sa géniture chere […] et luy cernent d'un fer la prunelle des yeux ». Si l'histoire tourne autour de Nabuchodonosor elle tourne aussi obligatoirement autour de Sédécie, puisque c'est à lui qu'en veut le roi. Sédécie est présent dans tous les dialogues et monologues parce que tous les personnages cherchent à le sauver. Même si sa vie dépend de Nabuchodonosor dans toute l'œuvre, c'est son histoire qui prime.

Commentaires