Que vaut l’opposition du travail manuel et du travail intellectuel ? Dissertation by matt848

Que vaut l’opposition du travail manuel et du travail intellectuel ?
Dissertation de philosophie qui s'interroge sur l'origine de l'opposition commumément faite entre métiers manuels et intellectuels, et sa justification potentielle.
№ 1499 | 1,650 mots | 4 sources | 2007
Publié le oct. 16, 2007 in Philosophie
6,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Le passage, au cours du XXe siècle d’une société dite « industrielle », qui privilégie le travail manufacturié à une société de services et de consommation dans laquelle nous vivons, a engendré des bouleversements de mentalités et de façons de penser au sujet de cette activité qui rythme nos vies d’humains : le travail. En effet, la société actuelle fait la part belle aux activités intellectuelles placées au sommet de la hiérarchie des métiers. Les métiers manuels sont de plus en plus déconsidérés.
Cette étude s'intéresse tout d’abord aux caractéristiques communes à ces deux conceptions du travail, puis aux différences susceptibles de les opposer afin de répondre au problème posé : que vaut, de fait, cette opposition ?

Extrait du document:

Travail manuel et intellectuel diffèrent en premier lieu par le fait qu’ils visent des fins différentes : le travail manuel cherche à satisfaire les besoins de l’homme et des hommes, par la production d’objets que celui-ci pourra utiliser en vue de les satisfaire. Hannah Arendt divisait d’ailleurs ces objets en deux catégories : objets d’usage, à durée de vie assez longue et nécessaires à la réalisation de nombreuses tâches (comme un aspirateur, un évier, une fourchette), et objets de consommation, à durée de vie plus courte (comme les aliments, les cigarettes, l’alcool). Ces deux catégories d’objets, fruits du travail manuel, ont nécessité des procédés de fabrication spécifiques, qui nécessite peu de réflexion dès lors qu’ils sont répétés (prenons comme exemple le travail à la chaîne, sur lequel nous reviendrons par la suite), et répondent souvent à un plan bien précis. Le travail intellectuel, lui, cherche plutôt à faire évoluer les pensées d’autres hommes, à faire partager des connaissances à l’ensemble de la société.
  • Dissertation qui montre comment l’intellectuel devient, avec Zola et tous les autres, ce rempart contre un tel relativisme et une si médiocre exaltation du déterminisme.
    № 21063 | 7,020 mots | 0 sources | 2010 | détails
    14,95 $US
    Ajouter au panier
  • Fiche de lecture sur le manuel d'Epictète qui résume essentiellement la morale stoïcienne.
    № 662 | 2,050 mots | 0 sources | 2007 | détails
    7,95 $US
    Ajouter au panier
  • Dissertation qui pose la question de savoir si les intellectuels ont une véritable force de persuasion sur la société contemporaine, à travers divers exemples.
    № 9384 | 2,955 mots | 0 sources | 2008 | détails
    8,95 $US
    Ajouter au panier

Commentaires