Quel est l'impact des firmes transnationales sur la croissance et l'emploi ? Dissertation

Quel est l'impact des firmes transnationales sur la croissance et l'emploi ?
Dissertation se demandant en quoi les firmes transnationales ont à la fois des effets défavorables et à la fois des effets favorables sur les différentes économies nationales.
№ 28060 | 1,090 mots | 0 sources | 2010 | FR
Publié le mars 11, 2012 in Économie
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Tous les pays cherchent aujourd'hui à attirer les firmes transnationales sur leur territoire et en attendent des retombées positives sur leur croissance et leur développement. Les pays d'accueil des investissements direct à l'étranger y voient une source de développement et un palliatif de ressources financières ou technologiques insuffisantes. Les pays d'origine s'inquiètent des risques liés aux délocalisations mais font tout pour attirer eux-mêmes les firmes transnationales d'origine étrangère. Nous pouvons donc nous demander quel est l'impact des firmes transnationales sur la croissance et sur l'emploi.
Dans une première partie nous montrerons les effets défavorables des firmes transnationales sur les économies nationales et dans une seconde partie nous montrerons les effets favorables de ces firmes transnationales sur les économies nationales.

Extrait du document:

Pour les pays développés : Le rachat ou la prise de contrôle d'entreprises étrangères peut devenir une source de profits non négligeables pour les entreprises nationales (retombées positives de l'activité de Nissan sur les comptes de Renault jusqu'à une date récente). Ces revenus peuvent stimuler l'investissement, donc la production : ils peuvent stimuler la consommation, donc la production. De plus, les implantations à l'étranger ont des retombées sur l'activité dans le pays d'origine lorsque la firme y conserve ses activités de recherche-développement, de conception de nouveaux produits ou encore de développement de la notoriété de la marque (marketing, publicité…).

Commentaires