Quelle est la place de l'homme dans la nature ? Dissertation by Ivysynaa

Quelle est la place de l'homme dans la nature ?
Dissertation de philosophie qui cherche à savoir quelle place occupe l'homme dans la nature en s'appuyant sur l'ouvrage "Condition de l’homme moderne", de Hannah Arendt.
№ 3947 | 1,725 mots | 0 sources | 2007
Publié le févr. 27, 2008 in Philosophie
6,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Dans son œuvre "Condition de l’homme moderne", Hannah Arendt s’interroge sur la position évolutive de l’homme au sein de la nature. Immédiatement, l’auteur met en évidence la conception anthropocentrique de la condition d’être humain : le courant humaniste de la Renaissance en est la parfaite illustration.
L’homme se conçoit au centre de l’univers en vertu de ses prétendues capacités intellectuelles potentiellement illimitées.
Le texte, en désignant la référence antique de Protagoras et Platon, met en lumière une question philosophique majeure : l’homme est-il la mesure de l’Univers ? Est-ce que tout est relatif à l’être humain ?
L’analyse du texte 4, p.151, de l'ouvrage de Hannah Arendt, permet d’apprécier la richesse des différentes pensées philosophiques en présence, afin de répondre plus largement à une interrogation fondamentale soulevée par Montaigne : «La présomption est notre maladie naturelle et originelle. La plus calamiteuse et frêle de toutes les créatures, c'est l'homme et quant et quant la plus orgueilleuse».
La place singulière que revendique l’homme n’est-elle finalement qu’une prétention ?

Extrait du document:

La progression du texte est capitale dans l’agencement de la thèse d’Hannah Arendt, dans la mesure où elle soutient essentiellement le bien fondé de son argumentation par le biais de deux citations successives de penseurs antiques. L’articulation logique du texte permet la mise en relief des idées qu’elle soutient.
La matière de son développement est amorcée par ce qui semble être pour l’auteur une évidence, d’où la difficulté sous-jacente de contestation ; d’autant plus que les Grecs sont considérés comme une référence fondamentale en matière de philosophie. La thèse de l’auteur est donc imposée par un argument d’autorité, selon laquelle, la dépréciation de la nature est liée à la vision personnelle de l’homme sur sa propre condition comme étant au sommet de l’évolution biologique. On peut s’interroger quant à la nature du lien qui associe la recrudescence de l’anthropocentrisme et l’affaiblissement du monde naturel. Le recentrement des préoccupations de l’homme sur lui-même a-t-il pour conséquence la déchéance de la nature ?
  • Dissertation s'intéressant aux éléments qui composent le fonds de commerce ainsi qu'à la nature juridique de ce dernier.
    № 20833 | 1,355 mots | 0 sources | 2010 | détails
    5,95 $US
    Ajouter au panier
  • Dissertation philosophique qui répond à la problématique : l’opposition nature/culture est-elle évidente pour penser la nature de l’homme ?
    № 3832 | 1,000 mots | 0 sources | 2008 | détails
    5,95 $US
    Ajouter au panier
  • Dissertation se demandant dans quelle mesure le critère organique détermine la nature administrative du contrat.
    № 29421 | 1,975 mots | 0 sources | 2013 | FR | détails
    6,95 $US
    Ajouter au panier

Commentaires