Quelle universalité pour les droits de l'Homme et la démocratie ? Dissertation

Quelle universalité pour les droits de l'Homme et la démocratie ?
Dissertation sur les valeurs de l'universalité pour déterminer si elles doivent s'imposer à l'humanité, ou au contraire, se créer et évoluer non seulement en Occident mais aussi ailleurs pour établir une véritable conception multilatérale universelle.
№ 16662 | 5,055 mots | 10 sources | 2010
12,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Le 6 décembre 2008, le journal La Croix titre : « Le long combat des droits de l'homme : il y a 60 ans la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme était adoptée à l'ONU ». La veille, ce même journal titrait, à l'occasion du Dalaï-lama au Parlement Européen: « Entre la Chine et le Tibet, l'Europe tiraillée ». Par ces deux titres, ce journal montre bien combien les notions de droits de l'homme et de démocratie sont toujours au cœur de l'actualité, les droits de l'homme par la célébration des 60 ans de la DUDH, la démocratie par l'expression d'un dirigeant en exil. Mais c'est également les doutes autour de ces valeurs qui surgissent : s'il peut s'exprimer en Europe, le Dalaï-lama et la communauté tibétaine sont réduit au silence en Chine, et le titre célébrant le soixantième anniversaire de proclamation la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme s'accompagne d'une photo d'une tchétchène emprisonnée arbitrairement, soulignant que l'application de ses droits est loin d'être appliquée. Ainsi semblent aller ses deux valeurs, démocratie et droits de l'homme : entre universalité et refus d'application. Ce qui pousse nécessairement à se poser avec Alain Supiot la question suivante : « Existe-t-il des croyances communes à toute l'humanité, autrement dit des valeurs universellement reconnues, sinon observées, et susceptibles de fournir une base institutionnelle à [la]globalisation ? »

Extrait du document:

Ainsi, tout au long de l'histoire de l'humanité, dans différents territoires et à différentes époques, des germes de ce que nous appelons droits de l'homme et démocratie sont apparus. L'économiste Amartya Sen en dresse un tableau – évidement non exhaustif – dans son livre La démocratie des autres : Pourquoi la démocratie n'est pas une invention de l'Occident. On pense naturellement en tant qu'européen à la culture athénienne de la démocratie, L'apport de presque toutes les cultures y est noté. Il y parle tout d'abord de la tradition démocratique dans l'Afrique pré-coloniale et d'une technique de gouvernance « par consensus » entre les rois et le gouvernement.

Commentaires