Royautés et pouvoirs en occident (fin XIème-première moitié XIVème siècles) Dissertation

Royautés et pouvoirs en occident (fin XIème-première moitié XIVème siècles)
Dissertation sur la féodalité et la royauté au Moyen âge.
№ 23423 | 4,540 mots | 0 sources | 2011
Publié le mars 30, 2011 in Histoire
11,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Au cours du Xe siècle et jusqu'aux premières décennies du XIe, les pouvoirs issus de l'ancienne autorité publique carolingienne se dissolvent. Ce « premier âge féodal » n'est cependant pas uniforme selon les différentes régions de l'Occident. Il existe plusieurs féodalités : l'état de dislocation des pouvoirs n'est pas équivalent.
On peut néanmoins s'en tenir à une définition globale de la féodalité : un système politique et social (à distinguer du féodalisme, régime socio-économique) qui repose sur des relations féodo-vassaliques : des liens d'homme à homme établissant une hiérarchie. Celle-ci compte plusieurs strates : au niveau supérieur, les princes, qui se transmettent les grands honores de l'époque carolingienne.

1. Principautés et royautés féodales (fin XIe-fin XIIe siècle)
2. L'affirmation des royautés nationales (XIIe-déb. XIVe)
3. La royauté et les nouvelles conceptions du pouvoir (XIIIe-XIVe)

Extrait du document:

L'administration locale reposait sur des prévôts, agents du domaine royal, jusqu'à la fin du XIIe siècle. Au XIIIe sont créés des baillis – appelés sénéchaux dans le Midi – représentants du roi, sur le modèle des territoires anglo-normands : chargés de prélever les taxes féodales ou l'impôt du roi, de faire appliquer les lois et la justice, de veiller au rassemblement de l'ost royale. D'abord itinérants, les baillis sont ensuite affectés à une circonscription (baillage et sénéchaussées).

Commentaires