Se libérer Dissertation by BaronNoir

Se libérer
Dissertation qui analyse la possibilité qu’a l’homme, dans un état de non liberté, de se libérer.
№ 6118 | 3,505 mots | 0 sources | 2007
Publié le juin 03, 2008 in Philosophie
10,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

"Se libérer" est une formulation qui contient notre conception de la liberté comme quelque chose qu’il faut conquérir, qu’il faut gagner, par l’usage de nos capacités (intellectuelles et physiques). La liberté n’a de valeur que parce que nous l’obtenons au prix d’une lutte. Mais en même temps la liberté ainsi acquise n’aurait qu’une valeur superficielle, trop abstraite ou trop concrète, si elle n’était déjà en l’homme, si elle n’était la partie la plus précieuse de son être. C’est pourquoi il faut penser la liberté comme étant à la fois l’essence même de l’existence humaine et quelque chose à saisir ; car en la saisissant l’homme se saisi lui-même. Se libérer c’est se réaliser, devenir ce qu’on l’on est.
Il s’agit d’un mouvement que l’homme se doit d’accomplir pour être homme, ainsi que l’exprimait déjà le poète Pindare par son injonction : «Deviens ce que tu es !».

1. La liberté, comme une libération de soi

2. La libération de soi par l’usage des facultés de l’esprit ne conduit qu’à une forme abstraite de la liberté

3. La liberté est à la fois donnée et à conquérir

Extrait du document:

La première idée de la liberté comme libération se trouve dans l’allégorie de la caverne de Platon : l’homme doit se détourner du spectacle du monde, du flux du devenir, en se tournant vers l’être, vers la vérité. La connaissance est donc ce qui libère l’homme et se libérer est le projet fondamental du philosophe.
Il s’agit donc de déterminer ce que signifie « se libérer » ; cette formulation semble indiquer que la liberté n’est pas donnée, qu’elle procède nécessairement d’une libération. Elle pose également, par le pronom réfléchi, que cette libération est une libération de soi : l’homme doit être l’initiateur de sa propre liberté. Il faut donc s’interroger sur la possibilité qu’a l’homme, dans un état de non liberté, de se libérer. En effet si l’homme a les moyens de se libérer c’est qu’il n’est jamais totalement non libre. Il convient donc d’éclairer ce paradoxe et de déterminer ce que sont ces moyens et ce qu’est cet état de non liberté.
  • Dissertation qui cherche à savoir s'il est possible de vivre sans les mots.
    № 24344 | 1,140 mots | 0 sources | 2011 | détails
    5,95 $US
    Ajouter au panier
  • Dissertation qui présente les deux "France" qui s'opposent fin juillet 1940 : celle de Vichy qui accepte la victoire allemande, et la France Libre, qui la refuse.
    № 5787 | 2,070 mots | 0 sources | 2007 | détails
    7,95 $US
    Ajouter au panier
  • Dissertation visant à déterminer si on doit penser la parole comme une aliénation de l'esprit individuel, en tant qu'elle dépend de signes conventionnels, ou bien la parole, en tant qu'elle extériorise l'intériorité.
    № 17039 | 2,080 mots | 0 sources | 2010 | détails
    7,95 $US
    Ajouter au panier

Commentaires