Sécurité et libertés publiques Dissertation by cecile69

Sécurité et libertés publiques
Dissertation qui se demande si la sécurité vise à protéger les libertés publiques ou si elles les remet en cause.
№ 21163 | 1,345 mots | 0 sources | 2010
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

La sécurité vise avant tout à protéger les libertés publiques et libertés fondamentales. Cependant, la tendance du tout sécuritaire semble de plus en plus les remettre en cause et déresponsabiliser les individus. Les attentats du 11 septembre 2001 aux Etats-Unis semblent être le point de départ de cette recherche de protection, tant au niveau des Etats que pour les citoyens. La lutte anti-terrorisme s'est depuis accentuée, aux Etats-Unis mais aussi dans d'autres pays comme la France. La protection concernen ainsi les citoyens face aux possibles individus terroristes. Parallèlement, devant l'augmentation des comportements violents et la recrudescence de certains crimes et délits, le sentiment d'insécurité des citoyens s'est accru. De fait, dans l'application des missions régaliennes de l'Etat, plusieurs lois et réformes ont cherché à protéger les libertés publiques. La dernière réforme en date, qui concernait la mise en place du fichier Edvige, a fait couler beaucoup d'encre. Selon les contestataires, ce projet portait atteinte aux libertés publiques. En ce sens, il convient de s'interroger sur les limites de la sécurité. L'Etat peut-il, sous couvert de protection des libertés, tout se permettre dans le domaine de la sécurité ? Jusqu'où la sécurité n'atteint-elle pas les libertés ?
Afin de répondre à ces questions, nous verrons tout d'abord en quoi les politiques sécuritaires protègent les libertés publiques (I), avant d'étudier quelles dérives elles peuvent entraîner pour ces mêmes libertés (II).

Extrait du document:

Depuis quelques années, face à l'augmentation de certaines formes de criminalité, et du sentiment d'insécurité des citoyens, l'Etat affiche de plus en plus clairement sa politique sécuritaire. Sous couvert de protection, mais également de transparence, de plus en plus d'informations doivent être connues, qui concernent un nombre croissant d'individus. Ainsi, la vidéosurveillance envahit les rues des agglomérations, la surveillance des autoroutes s'accroît dans le cadre de la sécurité routière, les puces des cartes vitales permettaent de connaître les dossiers médical et pharmaceutique de tout citoyen. Les fichiers utilisés par les services de l'Etat sont également importants. Après le fichier automatisé des empreintes digitales créé en 1987, le fichier des empreinets génétiques recense aujourd'hui l'ADN de plus de 800 000 personnes.

Commentaires