"Si Dieu est mort, tout est-il permis" ? Dissertation

"Si Dieu est mort, tout est-il permis" ?
Dissertation sur la citation de Dostoïevski "Si Dieu est mort, tout est-il permis".
№ 14163 | 1,280 mots | 0 sources | 2010
Publié le mars 15, 2010 in Philosophie , Religion
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

On observe depuis quelques années dans notre société contemporaine occidentale un net recul de la religion, notamment du christianisme. Pour autant, Dieu n'a pas disparu de notre société et il y occupe d'ailleurs encore une place importante, surtout avec la montée du fanatisme religieux. Dans les trois religions du Livre, Dieu est défini comme un être unique, absolument parfait et créateur du monde. Tout au long de l'histoire, cette vision de Dieu et de la foi a évolué. On retrouve ainsi cette évolution dans le rapport entre la philosophie et la religion. Au Moyen-âge, notamment avec Thomas d'Aquin, les philosophes instaurent un rapport hiérarchique entre ces deux concepts : la certitude de la foi est au dessus de celle de la raison ; il n'y a donc pas besoin de preuve de l'existence de Dieu. Au XVIIIe siècle, Kant affirme que Dieu est inconnaissable par la raison ce qui pour la philosophie justifie la foi. A la fin du XIXe siècle, avec l'avènement de la raison, Nietzsche annonce dans une formule qui avait dans une certaine mesure une dimension provocatrice « Dieu est mort ». Dostoïevski reprendra cette formule du philosophe allemand pour se demander si « Dieu est mort, tout est-il permis ? »

Extrait du document:

Du fait de l'importance de la religion, la croyance religieuse organise la vie des adeptes de Dieu. En effet, tout au long de leur vie, les croyants suivent les préceptes que l'on retrouve dans les livres religieux comme Le Coran pour les musulmans. Ces règles sont par exemple aller à l'église tous les dimanches pour les chrétiens ou faire le Shabbat tous les vendredis soirs pour les juifs. Mais même dans notre société contemporaine qui se veut plutôt laïque, les athées ou les agnostiques subissent certaines règles religieuses issues de notre héritage historique. Le meilleur exemple est la fête de Noël qui est avant tout une cérémonie religieuse mais que tous les occidentaux respectent.

Commentaires