Sport et nationalisme Dissertation by historia

Sport et nationalisme
Dissertation qui évoque la relation complexe qui existe entre le sport et le nationalisme.
№ 11651 | 1,265 mots | 0 sources | 2009
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

A une époque où règne la paix dans la plupart des pays, et où la mondialisation efface les frontières, le sport est devenu l'un des meilleurs moyens d'expression des nationalismes. Au lieu de s'affronter sur des champs de bataille, les nations s'affrontent ainsi dans des stades dans le but de décrocher des médailles ou d'écraser les records des unes et des autres.
Cependant le nationalisme étant souvent teinté de politique, il est récurrent de constater le danger que représente un trop plein de nationalisme dans un milieu sportif que l'on voudrait indépendant et neutre.

1/ Le sport, moyen d'expression des nationalismes
2/ La contradiction du sport et du nationalisme

Extrait du document:

Par ailleurs à côté du port des couleurs, le sport se fait aussi l'expression des nationalismes par la médiatisation qu'il permet. Les grandes compétitions mondiales sont en effet pour certains pays la seule occasion de se faire voir et de se faire entendre sur la scène internationale. Ainsi, de tous petits pays d'Afrique inconnus pour la plupart des spectateurs et n'ayant pas d'athlètes détenteurs de records se voient néanmoins accorder le droit d'envoyer une délégation olympique avec tout le symbolisme que cela comporte. Lors des Jeux Olympiques de 2008, on a ainsi vu concourir dans une finale de natation un nageur africain sans réelle expérience mais fier de faire voir son pays au reste du monde. Plus que le record, le plus important pour ces pays qui sont passés sous silence le reste du temps, c'est la visibilité et la représentation par le sport qui compte. En outre, les autres bénéficiaires de cette représentation sont les minorités nationales qui profitent de l'audience mondiale qui leur est accordée pour faire entendre leurs revendications. Ainsi dans les années 1960, des athlètes afro-américains montés sur le podium lors des Jeux Olympiques ont brandi leurs poings gantés de noir en signe de soutien aux revendications des minorités noires des Etats-Unis.

Commentaires