Stendhal et le réalisme Dissertation

Stendhal et le réalisme
Dissertation basée sur 2 citations de Stendhal, « Le roman, c'est un miroir que l'on promène le long d'un chemin » et « Toute œuvre d'art est un beau mensonge », se demandant dans quelle mesure le paradoxe s'applique aux romans naturalistes.
№ 27797 | 1,440 mots | 0 sources | 2010 | FR
Publié le janv. 25, 2012 in Littérature
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Stendhal : « Le roman, c'est un miroir que l'on promène le long d'un chemin » mais aussi « Toute œuvre d'art est un beau mensonge ». Dans quelle mesure ce paradoxe s'applique-t-il aux textes du corpus et aux romans naturalistes ou non que vous avez lu ?

Le réalisme est un mouvement littéraire apparu en Europe dans le milieu du XIXe siècle. Les auteurs, lassés de la littérature romantique, décident de décrire la réalité telle qu'elle est en choisissant la plupart du temps des personnages du milieu populaire ou des classes moyennes, comme Zola l'a fait dans le cycle des Rougon-Macquart entre 1871 et 1898. Il y raconte en vingt romans la déchéance d'une famille d'ouvriers sous le Second Empire. Stendhal, « père du réalisme » propose deux citations qui semblent se contredire : « Le roman, c'est un miroir que l'on promène le long d'un chemin » et « Toute œuvre d'art est un beau mensonge ».

1- Comment l'auteur arrive-t-il à rester réaliste malgré la subjectivité qu'il véhicule à travers la beauté de son style, ou en d'autres mots, la beauté de son mensonge ?
2- Un roman naît également de l'imagination de l'auteur
3- Finalement, le romancier est un illusionniste

Extrait du document:

Bien qu'il soit réaliste, le roman n'est pas qu'une pâle copie de la réalité. Il apparait qu'il a des caractéristiques mensongères, en effet, ne décrire que la réalité serait impossible et ennuyeux. L'auteur doit alors déterminer les parties du récit qui sont les plus intéressantes et les parties qu'il vaut mieux passer sous silence, il y a alors composition. Ces choix que doit faire l'auteur rendent le récit plus captivant. Une vision est alors créée, on a accès à l'interprétation de la réalité de l'auteur. Par exemple, dans l'Assommoir, de longues périodes sont passées entièrement sous silence, ou résumées en quelques lignes.

Commentaires