Suffit-il de constater pour atteindre la vérité ? Dissertation

Suffit-il de constater pour atteindre la vérité ?
Dissertation qui cherche à définir le concept de vérité.
№ 24699 | 1,205 mots | 0 sources | 2011
Publié le mai 31, 2011 in Philosophie
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Nous devons différencier plusieurs types de vérité. La vérité commune : on ne cherche pas à prouver pour l'avouer. Et la vérité subjective qui dépend de chaque individu. La pensée rationnelle se trouve sous forme scientifique mais aussi philosophique. C'est la démonstration de ce mode de justification. La vérité concerne un discours et ce n'est pas toujours la réalité. C'est l'adéquation du réel et du discours. La vérité est la qualité de ce qui est vrai. Guston le bon avait dit « trois ordres de vérités nous guident : les vérités effectives, les vérités mystiques, les vérités rationnelles ». Suffit-il de constater pour atteindre la vérité ?
Dans un premier temps nous montrerons qu'il suffit de constater pour atteindre la vérité, dans un second temps nous montrerons que constater n'est pas suffisant pour atteindre la vérité et enfin, comment définir la vérité.

Extrait du document:

Comme nous l'avons vu dans le grand 1, il peut y avoir des faiblesses logiques au modèle de l'inductivisme. En effet, la science est un savoir évolutif. Les connaissances évoluent. Les scientifiques évoluent, les gens évoluent ainsi, la vérité tend également à évoluer. De plus, sur le modèle du falscificationnisme de Karl Popper, son modèle est basé sur le contre exemple. Un seul contre exemple peut effondrer une théorie. Ainsi une théorie n'est pas vraie, elle est la meilleure disponible. C'est ainsi qu'il peut y avoir une vérité subjective et pas seulement une vérité commune. Ainsi il ne suffit pas de constater telle ou telle preuve pour en tirer une vérité. Par exemple : certaines personnes pensent à des preuves que dieu existe. Pour certains non. Il n'y a donc pas lieu d'avoir une vérité commune, mais plutôt une vérité relative à chacun, soit, subjective.
La vérité n'est pas le résultat d'un simple constat. Un constat peut être faux (contre exemple), complexe (évolution de savoirs scientifiques), et subjectif.

Commentaires