Suis-je ce que j'ai conscience d'être ? Dissertation by littlez

Suis-je ce que j'ai conscience d'être ?
Dissertation de philosophie visant à comprendre si l'homme a une part de son être qu'il puisse connaître avec certitude et quelles sont les limites de cette connaissance de soi.
№ 17080 | 1,460 mots | 2 sources | 2010
Publié le juin 21, 2010 in Littérature , Philosophie , Psychologie
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Socrate avait pour maxime « Nosce te ipsum », qu'il avait possiblement lue sur le temple de Delphes (« Connais-toi toi-même »). Mais comment se connaître ? Descartes a montré le « je » comme une irréductible conscience, qui peut s'appliquer à elle-même dans la mesure où cet « ego » est capable de dire qu'il a conscience de quelque chose. Or, comment cerner précisément ce « je » ? Puis-je avoir pour objet de ma conscience l'essence du « moi » ? Lorsque je veux faire connaissance avec quelqu'un et me présenter à lui en décrivant brièvement ma personne, mon caractère, comment sais-je que ma description reflète la réalité de ce que je suis ? Suis-je toujours le même ? Suis-je au contraire changeant ? Ai-je une essence connaissable par moi-même ? Ma conscience même ne fait-elle pas partie du « moi » que je cherche à connaître ? La connaissance de moi-même évolue-t-elle avec le temps ? Est-elle toujours actuelle et pertinente vis-à-vis de ce que je suis ? Dans quelle mesure ai-je conscience d'être ce que je suis ?

I - Ce dont j'ai conscience sur moi-même
II - Quand mon être échappe à ma conscience

Extrait du document:

Enfin, nous pouvons approcher la question sous l'angle de vue ontologique. L'existentialiste Jean-Paul Sartre, auquel nous avons déjà fait référence, affirme que quand nous voulons prendre conscience de ce que nous sommes, l'objet de la conscience est toujours passé par rapport au sujet. Autrement formulé, lorsque je suis à moi-même l'objet de ma propre conscience, je (en tant que sujet) ne suis déjà plus identique à ce moi-objet.

Commentaires