Suis-je le mieux placé pour me connaître moi-même ? Dissertation

Suis-je le mieux placé pour me connaître moi-même ?
Dissertation philosophique sur la position de l'être et du Moi profond de chacun pour arriver à une connaissance de soi.
№ 10121 | 2,410 mots | 0 sources | 2009
Publié le févr. 12, 2009 in Philosophie
7,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Plusieurs philosophes imaginent que nous avons à tout moment « la conscience intime de ce que nous appelons notre moi » comme Hume, que nous avons un sentiment invincible de la connaissance de nous-mêmes que nous ne mettons que rarement en doute. Il est vrai qu'il est impossible de penser sans avoir conscience de penser. D'où la célèbre citation de Descartes : « Je pense donc je suis ».
Mais avons-nous réellement conscience de ce que nous sommes? de ce qui on est vraiment? La conscience de nous même peut-elle être objective ? Suis-je le mieux placé pour me connaître moi-même ? Il semble que les autres ont aussi un rôle à jouer et nous aident à nous connaître en repoussant certaines limites.

Extrait du document:

Cependant, avoir un sentiment immédiat de notre être n'est pas, loin s'en faut, avoir une connaissance de soi-même. En effet, se connaître soi-même pose certain problème : par exemple, rares sont les conduites dont j'ai clairement conscience. Nous incluons de cette manière que la conscience est limitée car nombre de mécanismes inconscients viennent troubler la connaissance que j'ai de moi-même. Freud en fait la démonstration, il déclare que les rêves, les actes manqués, les lapsus révèlent des messages de l'inconscient. C'est donc de manière consciente que nous remarquons la puissance de l'inconscient qui fait donc quelque fois obstacle à la connaissance de nous-mêmes.

Commentaires