Suis-je le mieux placé pour savoir ce que je suis ? Dissertation by Ifergange

Suis-je le mieux placé pour savoir ce que je suis ?
Dissertation qui analyse la connaissance que j'ai de mon « moi ».
№ 17797 | 1,100 mots | 3 sources | 2010
Publié le juil. 13, 2010 in Philosophie
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Que suis-je ? C'est une question que beaucoup de philosophes ont posé. On la retrouve d'ailleurs dans certaines œuvres philosophiques, notamment dans Le Monde de Sophie, écrit par Jostein Gaarder. Savoir, c'est avoir de la connaissance et de la réflexion, et c'est aussi avoir la capacité de choisir. A la lumière de cette définition, il s'avère que l'homme est le mieux placé pour savoir ce qu'il est du fait de sa conscience et du point de vue de l'éthique.

1. De nombreux philosophes, comme Alain ou encore Sartre pensent que l'homme est le mieux placé pour savoir ce qu'il est
2. Mais, l'inconscient est poussé tôt ou tard par son propre dynamisme à devenir conscient

Extrait du document:

L'homme, ne sachant plus ce qu'il est, est réduit au rang d'animal. Il agit parce que l'inconscient lui dit de faire tel ou tel acte. Il ne comprend pas ce qu'il fait, mais se sent tout de même obligé d'accomplir cet acte. C'est le cas des névroses ou encore des actes manqués. Ils apparaissent comme un compromis entre un désir inconscient et une intention consciente. Les névrosés essaient de se satisfaire de manière symbolique afin de remplacer un désir sexuel refusé. Ils ont une conduite inadaptée aux exigences ordinaires de la vie et ceci est dû à leur inconscient qui les domine malgré eux.

Commentaires