Suis-je prisonnier du jugement qu'autrui a de moi-même ? Dissertation

Suis-je prisonnier du jugement qu'autrui a de moi-même ?
Dissertation de philosophie qui analyse la relation qui existe entre autrui et le "moi".
№ 12992 | 2,150 mots | 0 sources | 2009
Publié le oct. 31, 2009 in Philosophie
7,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

"Orgueil et Préjugés" est l'occasion pour Jane Austen d'évoquer la question du regard qu'autrui porte sur nous et du jugement qui s'ensuit. Les deux personnages principaux que sont Elisabeth et Mr Darcy semblent agir sous l'influence du jugement de l'autre puisque chacun prévoit la réaction de l'autre avant de passer à l'action. Il semblerait donc qu'autrui ai une influence sur moi. En d'autres termes, tout ce qui est doué d'une conscience, autre que la mienne s'entend, m'observe et me définit et par là semble avoir les pleins pouvoirs sur moi-même. Mais suis-je prisonnier du jugement qu'autrui a de moi-même ?

Extrait du document:

L'autre peut être perçu comme un ennemi. Il peut être dit que « l'Enfer c'est les autres » (Sartre). C'est-à-dire que nous tentons l'un et l'autre de se dépasser, de se supplanter, toujours dans le but d'écraser l'autre. Il est une conscience, au même titre que moi, et tente de chasser sur mon terrain, alors que moi je tente d'envahir le sien. Instinctivement, peut-être par fierté, peut-être pour préserver mon honneur, je vais prêter attention à ce qu'autrui va dire sur moi pour pouvoir ensuite agir en fonction de l'opinion qu'il a de moi. Tout ceci dans le but de créer l'envie. Je cherche à faire naître la jalousie en lui. En effet, s'il ne peut plus m'adresser de reproches, alors, il s'avouera vaincu.

Commentaires