Suis-je responsable de ce dont je n'ai pas conscience ? Dissertation by chabou

Suis-je responsable de ce dont je n'ai pas conscience ?
Dissertation de philosophie qui pose la question de savoir si je suis encore maître de mes actes lorsque je n’ai pas conscience et si absence de liberté signifie absence de responsabilité.
№ 3569 | 1,100 mots | 1 source | 2005
Publié le févr. 18, 2008 in Philosophie
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

L’Homme est un sujet qui pense, il est doté d’une conscience ; il dit « je » et affirme ainsi son identité personnelle posant alors le monde à distance du sujet qu’il est.
Il est l’auteur de ses actes et en est responsable. En effet, l’Homme est responsable de la portée, des conséquences de ses intentions, de ses propos.
Cependant est-il toujours responsable de ses actes même de ceux dont il n’a pas conscience ?
L’être qui n’a pas conscience signifie qu’il n’a pas conscience de lui-même, des autres ou du monde qui l’entoure car la conscience est toujours objet de.
Cette étude explique comment le sujet que je suis est et peut ne pas être toujours responsable de ce dont il n’a pas conscience.

Extrait du document:

Le cogito ergo sum de Descartes montre que l’Homme est un sujet qui pense et qui possède une conscience : il est pensant et réfléchi. Il est maître de ses actes, il en est l’auteur et en est responsable. le sujet que je suis existe entant qu’être humain : je m’affirme par le « je », par le « moi ». Je suis ainsi un sujet conscient qui réfléchit à la portée de mes agissements et ne vis donc pas dans l’instant. Cependant, l’Homme peut ne pas avoir conscience de certaines choses comme de lui-même, il peut ne pas être conscient qu’il existe réellement ou de ce qu’il fait. Il peut encore ne pas avoir conscience des autres et du monde qui l’entoure est-il alors responsable de ses actes envers ceux qui l’entourent ?
Le sujet que je suis peut éprouver un sentiment d’indifférence par rapport aux autres qui forment mon entourage, ou par rapport au monde qui m’entoure. Je peux alors décider d’opter pour une attitude d’indifférence et me mets moi-même en marge de la société. Je n’ai alors plus conscience de ce qui se passe dans le monde car je préfère me voiler la dure réalité. En effet, ne pas prendre conscience du monde, des autres, c’est ne pas poser le monde comme objet en face du sujet que je suis.
  • Dissertation qui analyse les choix auxquels est confronté l'individu, en tant que personne dotée d'une conscience et d'un pouvoir de décision.
    № 6025 | 1,040 mots | 0 sources | 2008 | détails
    5,95 $US
    Ajouter au panier
  • Dissertation de philosophie qui montre que nous ne sommes pas toujours ce que nous avons conscience d’être : nous avons même plutôt tendance à produire des illusions sur ce que nous sommes.
    № 3910 | 1,160 mots | 0 sources | 2008 | détails
    5,95 $US
    Ajouter au panier
  • Dissertation philosophique sur la position de l'être et du Moi profond de chacun pour arriver à une connaissance de soi.
    № 10121 | 2,410 mots | 0 sources | 2009 | détails
    7,95 $US
    Ajouter au panier

Commentaires