Suis-je responsable de ce dont je n'ai pas conscience ? Dissertation by lalsacienne

Suis-je responsable de ce dont je n'ai pas conscience ?
Dissertation de philosophie portant sur la conscience et la responsabilité.
№ 6024 | 2,175 mots | 0 sources | 2007
Publié le mai 29, 2008 in Philosophie
7,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Cette dissertation traite de la responsabilité et se demande si cette dernière est compatible avec l'absence de conscience.
Lorsque je ne sais pas, cela fait-il de moi le coupable, le fautif de mon acte ?

I. Nous ne sommes pas responsables de ce dont nous n’avons pas conscience

II. Il y a des nuances dans l’irresponsabilité de ce dont nous n’avons pas conscience

III. Nous sommes responsables de ce dont nous n’avons pas conscience


Extrait du document:

La plupart des gens possèdent une conscience morale, c'est-à-dire qu’ils sont capable de porter des jugements de valeurs sur leurs actes, ils peuvent distinguer le bien du mal. Il est donc évident que quelqu’un sachant qu’il fait quelque chose de mal, quelqu’un qui en ai conscience, soit dit responsable de son acte et jugé pour ce qu’il a fait. Quelqu’un par contre ne l’étant pas, comme un enfant, un fou, un somnambule, …, ne peut être jugé de la même manière. De même que quelqu’un sous l’emprise de la colère, la drogue,… n’est pas tout à fait responsable dans un sens, de ce qu’il fait (c’est ce qu’on appelle circonstance atténuante dans les tribunaux.). Pourtant, les actes involontaires, comme allumer un feu en foret en ayant jeté sa cigarette par exemple, tient la personne comme responsable alors que celle-ci ne s’imaginait pas une seconde qu’elle allait mettre le feu. On peu donc remarquer qu’il y a aussi responsabilité sans conscience.

Commentaires