«Tout le monde convient que le fléau des sociétés, c'est l'intellectuel» Dissertation

«Tout le monde convient que le fléau des sociétés, c'est l'intellectuel»
Dissertation qui s'interroge sur le rôle de l'intellectuel dans la société actuelle et sur son importance.
№ 11230 | 1,580 mots | 0 sources | 2008
Publié le mai 26, 2009 in Littérature , Philosophie
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Bien souvent, l'intellectuel communique sa position et défend ses idéaux contre ce – et ceux ! – qui l'oppresse, s'attirant ainsi les foudres de leurs opposants ; et c'est peut être pourquoi Paul Claudel affirme dans "Conversations dans le Loir-et-Cher", avec un soupçon d'ironie, que «le fléau des sociétés, c'est l'intellectuel», assurant avec audace que ce dernier n'est un problème que pour celui qu'il dérange.
Cette étude s'intéresse tout d'abord aux intellectuels qui oeuvrent à l'amélioration de la société et, dans un second temps, elle se penche sur le travail de ceux qui, de part leur conception différente et originale du monde, bousculent et dérangent.

Extrait du document:

Chacun d'entre nous a besoin de se fixer un but pour avancer, un but qui scintillerait comme une lumière dans l'obscurité, un but qui illuminerait le chemin à suivre à toutes les petites lucioles que nous sommes ; et bien, pour nombre d'intellectuels, ce but demeure l'abonnissement de notre société, et le siècle des Lumières nous en livre d'excellents exemples. En effet, beaucoup des philosophes de l'époque se réunissent et collaborent à l'élaboration d'une œuvre commune, L'Encyclopédie, qui fait le point des connaissances et dont ils espèrent qu'elle fera réfléchir leurs contemporains.

Commentaires