Toute croyance est-elle dépourvue de valeur pour qui ne la partage pas ? Dissertation by coolway91

Toute croyance est-elle dépourvue de valeur pour qui ne la partage pas ?
Dissertation qui analyse si l'individu peut vivre sans croyances, sans valeurs auxquelles se rattacher.
№ 6038 | 2,435 mots | 0 sources | 2007
Publié le mai 29, 2008 in Philosophie , Religion , Sciences
7,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

L’homme vit avec des croyances qui peuvent se décliner sous deux grandes formes : la croyance religieuse reposant sur la foi et la croyance scientifique basée sur une opinion. Chacune de ces croyances est porteuse de valeurs positives ou bien négatives mais qui ne pourront jamais être absolues, elles permettent à un individu de se forger un «moi » intérieur, l’homme ne peut donc pas vivre épanoui sans croyance car il reste en perpétuelle quête de la vérité. La connaissance scientifique et le réconfort d’une autorité supérieure influent sur son existence lui permettent de s ‘épanouir librement.

1. Les différentes formes de croyance

2. Le paradoxe entre la foi et la science

Extrait du document:

Tout d’abord, nous allons distinguer les différentes configurations que la croyance peut adopter. Quelle est la place de la vérité dans une croyance ? Nous savons qu’il y a dans la croyance un accord personnel envers une représentation, une idéologie mais également un sentiment de persuasion intime à un individu.
Lorsque cet individu est persuadé d’une chose, il adhère à une opinion particulière. La croyance prend alors la forme d’un avis qui est personnel mais ne rejette pas non plus son côté hypothétique. Par exemple, si l’individu dit «je crois que Romain aura 15 ans demain », la croyance prend la forme d’un avis personnel tout en gardant un doute sur ses paroles. Son opinion est ici nuancée par ses doutes. Cependant, une personne peut également avoir une opinion s’appuyant sur une justification consistante et ferme, c’est ce que l’on appelle une conviction, la personne est sure de ce qu’elle avance, elle est convaincue. Ces deux sortes d’individus admettent ce qu’ils disent pour vérité. Leur croyance est basée sur une conviction, un jugement personnel.

Commentaires