Toute prise de conscience est-elle libératrice ? Dissertation

Toute prise de conscience est-elle libératrice ?
Dissertation visant à comprendre comment la liberté est à l'œuvre dans toute prise de conscience et à quelles conditions.
№ 19194 | 1,510 mots | 0 sources | 2010
Publié le août 23, 2010 in Philosophie
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

La prise de conscience ne se fait pas toujours dans la joie et l'on peut parfois la vivre comme une épreuve douloureuse. En effet, le savoir auquel nous confronte la prise de conscience semble mettre un terme brutal à une somme d'illusions bienfaisantes ainsi qu'à une forme de liberté consistant à croire ou à se comporter comme il nous plaît. En même temps on ne peut que s'interroger sur la valeur de l'inconscience et du sentiment de liberté qu'elle procure car il semble bien que ce soit une valeur trompeuse. N'est-ce pas plutôt la prise de conscience qui nous libère et en réalité l'inconscience qui nous enchaîne ?

I. Toute prise de conscience serait plutôt aliénante par rapport à l'inconscience
II. Mais l'inconscience est une fausse liberté
III. Conditions pour que tout prise de conscience soit effectivement libératrice

Extrait du document:

La prise de conscience ne signifie pas "renoncer à sa subjectivité pour s'imposer un point de vue cruel sur soi-même". La prise de conscience doit plutôt être un moyen pour notre propre conscience de rencontre et de partager la subjectivité d'autrui, même s'il faut certes passer par ce que Sartes appelle "l'épreuve de la honte".

Commentaires