Toute prise de conscience est elle libératrice ? Dissertation

Toute prise de conscience est elle libératrice ?
Dissertation portant sur l'impact des limites de la liberté sur l'émergence de la conscience.
№ 20199 | 2,295 mots | 0 sources | 2010
Publié le sept. 30, 2010 in Philosophie
7,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Celui qui agit de manière inconsciente, et qui est incapable de savoir ce qu'il fait, peut facilement être conduit à des actions dangereuses, pour lui ou pour les autres. Il dépend de forces impulsives qui peuvent le mener n'importe où, et qui suppriment ses choix volontaires possibles. Au contraire, la prise de conscience de soi-même, et de ses actions, permet d'en évaluer les conséquences, et de savoir ce qui nous est bénéfique.

1. La conscience comme source de liberté
2. La conscience, signe d'un enfermement
3. La nécessité de faire intervenir différents degrés de conscience

Extrait du document:

La conscience, si elle peut être libératrice, peut aussi être synonyme d'enfermement. Nous en voyons une illustration si nous revenons à la conception qui est celle de Descartes. Les deux principales conséquences de sa philosophie de la conscience sont, en effet, d'aboutir à une séparation du corps et de l'âme, et à une très grande difficulté pour intégrer la présence d'autrui dans cette conscience individuelle. La séparation du corps et de l'âme provient de cette formulation sur laquelle débouche l'expérience du cogito : « Je pense, donc je suis. »

Commentaires