"Un texte ne saurait appartenir à aucun genre" Derrida Dissertation by lucia

"Un texte ne saurait appartenir à aucun genre" Derrida
« Un texte ne saurait appartenir à aucun genre. Tout texte participe d’un ou de plusieurs genres, il n’y a pas de texte sans genre, il y a toujours du genre et des genres mais cette participation n’est jamais une appartenance » Jacques Derrida
№ 69 | 1,200 mots | 0 sources | 2007
Publié le mars 18, 2007 in Littérature
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Le XXème siècle aura été le siècle de la remise en cause du genre littéraire, soit en enlevant soit en redonnant sa crédibilité à la notion de genre. Cette dissertation montre tout d'abord que genre et texte sont tous deux des concepts de l’éclatement, puis elle étudie le lien du texte au genre.


Extrait du document:

Si le genre a un intérêt important en littérature alors qu’il en a moins en musique par exemple, c’est que la littérature est un art de la parole, du langage. Or toute parole n’est pas à proprement parlé littéraire, elle est multiple. Jakobson nous le montre avec sa théorie des six fonctions du langage. On trouve par exemple la fonction expressive, conative, poétique, phatique, etc. La littérature, bien qu’elle accorde une importance aux autres fonctions, se situe dans la fonction poétique, qui s’intéresse à la qualité du message. Il importe en effet de se rappeler que si toute parole correspond à des normes (grammaire, langue) elle est avant tout un acte individuel, donc par essence complexe et multiple. On n’écrit pas de la même façon quand on est une précieuse habituée des salons (Mlle de Scudéry) qu’au sortir de la première guerre mondiale quand on s’appelle Céline. La question du genre de la parole écrite devient donc capitale, n’allant pas de soi.

Commentaires