Une science sans présupposition Dissertation

Une science sans présupposition
Dissertation se demandant s'il est possible de remettre en question l'exactitude de la science.
№ 20669 | 1,350 mots | 0 sources | 2010
Publié le oct. 25, 2010 in Philosophie , Sciences
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Max Weber, dans « Le métier ou la vocation de savant », expose son point de vue en ce qui concerne la vocation de savant ainsi que ce que nous devons entendre par ces termes. Au cours de sa conférence, il va s'attacher un instant au fait qu' « on a pris, de nos jours, l'habitude de parler sans cesse d'une « science sans présuppositions ». Cette science existe-t-elle ? Tout dépend de ce que l'on entend par ces termes ». Il s'agit donc de définir dans quels cas cette affirmation peut être valable. La légitimité de cette proposition va en effet dépendre la définition que l'on va donner au mot « présuppositions ». Pour l'opinion commune, la science est une science exacte et tend à lutter contre les erreurs. Elle considère alors qu'elle ne peut donc pas posséder de présuppositions.

Extrait du document:

De plus, la science possède un langage qui tente de lutter contre les erreurs. Les mathématiques et surtout la logique possèdent des procédures parfaitement contrôlables. De plus, de nombreuses réalisations scientifiques permettent de minimiser le risque d'erreurs. Par exemple, le codage de la Sécurité Sociale permet à l'administration de prendre connaissance de faits, comme l'identité d'une personne, de manière plus sûre que par l'oral qui peut donner lieu à des confusions.

Commentaires