Van Gogh et Gauguin, des impressionistes ? Dissertation by Clemzibon

Van Gogh et Gauguin, des impressionistes ?
Etude qui propose une comparaison de deux artistes à travers deux de leurs œuvres : l'"Autoportrait à l'oreille coupée" de Vincent Van Gogh et "L'esprit des morts veille" de Paul Gauguin.
№ 3217 | 2,030 mots | 0 sources | 2008
Publié le févr. 06, 2008 in Arts Plastiques / Dessin , Histoire de l'Art
7,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Van Gogh et Gauguin sont deux artistes dont les chemins se sont croisés à Arles en 1888.
Malgré de nombreuses divergences, la présence de chacun a apporté à l'autre un aspect nouveau de leur création : Gauguin remet en quelque sorte en question le génie créatif de Van Gogh et bien que cela apporte une grande faiblesse psychologique chez ce dernier, c'est cette compétition qui va l'amener à se dépasser et à donner à sa peinture un nouvel élan.
Van Gogh quant à lui, apportera à Gauguin des idées créatrices et l'aidera à se démarquer, lui au départ très proche des impressionnistes. Peintres post-impressionistes, Van Gogh et Gauguin s'enrichiront de leur voyage respectifs qui seront les jalons de leur évolution artistique.
Le document montre comment deux artistes, au départ relativement proches, vont se démarquer (entre eux), mais également du courant majeur de l'époque, le mouvement impressionniste.

Extrait du document:

Dans cette oeuvre, Van Gogh affronte avec courage son aspect physique et fait apparaître son aspect moral après le grave incident qu'il vient de vivre.
Le choix de la composition est significatif. L'attention du peintre est tout d'abord fixée sur lui même , par le choix d'un plan serré propre au portrait, de même que toutes les parties visibles de son corps sont cachés sous ses vêtements: le chapeau recouvre entièrement ses cheveux, son manteau tout le haut de son buste , de même que le bandage cache son oreille mais aussi son coup. La pipe qu'il est en train de fumer lui cache les dents , donc l'empêche volontairement de sourire. Par ce choix de masque, Van Gogh fixe l'attention sur son visage , représentatif de ses émotions.
Il est vrai que ce portrait révèle un certain apaisement contrairement à tous ses précédents autoportraits qui étaient la révélation de ses tourments psychologiques comme dans l'autoportrait de 1889 exposé au musée d'Orsay.

Commentaires