Villes et campagnes en France dans la seconde moitié du XIXe siècle Dissertation by unikomon2

Villes et campagnes en France dans la seconde moitié du XIXe siècle
Dissertation sur la transformation générale du rapport entre villes et campagnes dans la seconde moitié du XIXe siècle en France.
№ 21933 | 2,370 mots | 0 sources | 2010
Publié le déc. 30, 2010 in Géographie , Histoire
7,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Parce qu'elles ont longtemps été séparées par des murailles, on a peut-être trop souvent tendance à opposer les villes et les campagnes. Cependant, cela doit être nuancé puisque villes et campagnes ont, certes, des différences, mais également des points communs. Cela nous amène donc à nous poser la question du lien qui existe entre ces deux éléments. En effet, le rapport entre les villes et les campagnes s'est modifié dans la seconde moitié du XIXe siècle. Cela est évident sur la toile de fond démographique de l'exode rural.

1. 1850 : une interdépendance favorable aux villes
2. De 1850 à 1900 : mutations et transformations du lien ville/campagne
3. 1900 : des différences qui se réduisent mais une emprise urbaine importante

Extrait du document:

La population rurale est définie comme celle des communes ayant moins de deux mille habitants agglomérés au chef lieu, et elle représente environ 70% de la population totale au milieu du XIXe siècle. Le poids économique est également majeur puisque même si c'est en ville que les produits se vendent, c'est dans les campagnes qu'ils sont cultivés. De fait, les villes, en quelque sorte, dépendent des campagnes d'où viennent les produits et donc les capitaux.

Commentaires