Volontarisme américain et restauration de l'économie internationale à l'issue de la Seconde Guerre mondiale Dissertation

Volontarisme américain et restauration de l'économie internationale à l'issue de la Seconde Guerre mondiale
Dissertation d'histoire qui pose la problématique suivante : en quoi le rôle des Etats-Unis est-il déterminant, pour la relance de l'économie internationale, à l'issue de la Seconde Guerre mondiale ?
№ 10650 | 3,490 mots | 0 sources | 2009
Publié le mars 31, 2009 in Économie , Histoire , Relations Internationales
10,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

1945 marque, peut-être plus que 1914, la fin d'une époque. 1945 marque définitivement une cassure par rapport à un système de valeurs qui était centré sur l'Europe. Le « concert » européen prend fin et, à la différence de l'après Première guerre mondiale, les USA comprennent et assument leur position de dominant, tant économique que politique. A l' « America first » des Républicains d'avant guerre succèdent le plan Marshall, la Charte des Nations Unies, le Système Monétaire International et l'opposition au bloc soviétique.

1. La suprématie américaine au sortir de la seconde guerre mondiale
2. La supériorité américaine a été mise à profit dans la relance des différentes économies mondiale
3. La refonte de l'économie mondiale

Extrait du document:

Les conséquences matérielles de la Seconde Guerre mondiale sont supérieures à celle de la première Guerre Mondiale. Certaines zones offrent des paysages lunaires, les routes et réseaux de chemin de fer sont détruits. L'Allemagne connaît la Stunde Null, le Japon doit se remettre d'un Empereur quasi-déchu et d'une bombe nucléaire. En France, 75 des 90 départements sont déclarés zone sinistrée et les ports atlantiques sont ravagés. Le coût des réparations en France est estimé à 4 900 milliard de Francs. Si l'on prend l'année 1938 pour base 100, la production industrielle est de 38, ce chiffre baisse encore à 30 si l'on prend pour référence l'année 1929. 45% du parc immobilier allemand est détruit, les grandes villes japonaises (Tokyo, Osaka, Kobe) sont détruites à 50%. La population de Tokyo est passée de 7 millions d'habitants à 2,5 millions entre 1939 et 1945 (les habitants manquants sont soit morts, soit partis à la campagne) et la ville a connu 100 000 morts de son bombardement en 1945. De plus, la flotte commerciale du Japon est également détruite, ce qui est un facteur relativement handicapant pour une île... Aux destructions s'ajoute le problème de la pénurie qui rend le quotidien de l'après-guerre difficile. En France, les tickets de rationnement sont en place de 1940 à 1949 et la Grand Bretagne les introduit en 1946 (ce qui est bien le signe d'une pénurie propre à l'après-guerre).

Commentaires