Y'a-t-il un droit à la révolte ? Dissertation by LARA

Y'a-t-il un droit à la révolte ?
Dissertation portant sur la potentielle association du droit et de la révolte dans une société démocratique.
№ 25968 | 2,470 mots | 0 sources | 2011 | FR
Publié le août 13, 2011 in Droit , Philosophie , Sociologie
7,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Le droit est un ensemble de règles qui prétendent imposer le respect et l'obéissance. En effet, les textes juridiques ont la prétention d'inspirer le respect grâce à leur justice et à leur rationalité. En théorie, on n'en pas besoin d'un policier derrière chaque citoyen pour faire respecter les droits, les normes. La meilleure garantie de l'état, c'est lorsque les citoyens aiment les lois et par conséquent, ils obéissent. A l'inverse, le droit est crée pour mettre fin à la « guerre de tous contre tous » (Hobbes) et au droit du plus fort caractérisé par l'état de nature.

1. Il est impossible de se révolter légalement
2. En réalité, la force si elle est illégale, peut-elle être légitime ?

Extrait du document:

La loi permet de régler le problème de l'agressivité propre aux relations humaines.
Marcel Mauss a souligné dans son livre Essai sur le Don que les relations entre les hommes sont spontanément à l'état de nature agressive. Pour ne pas disparaître en s'entretuant, les hommes sont socialisés leurs agressivités grâce à l'échange de dons.
A l'état de nature, c'est-à-dire avant la création de la société, il existe un état de guerre perpétuel selon Thomas Hobbes. Il dit que « l'homme est un loup pour l'homme ». Cette phrase très connue renvoie à la principale rivalité des hommes d'Ancien Régime à savoir la faim. Georges Duby, le plus grand spécialiste de l'occident médiéval, a montré que vers l'an 1000, seuls quelques nobles et ecclésiastiques mangeaient à leur faim et que les cas de cannibalisme étaient fréquents.

Commentaires