Y a-t-il une expérience du temps ? Dissertation by Lucie Guy

Y a-t-il une expérience du temps ?
Dissertation de philosophie qui pose la question de savoir en quoi l'homme doit constituer le temps en expérience individuelle et collective afin d'exister et de ne plus être victime du temps qui passe.
№ 12251 | 2,220 mots | 0 sources | 2008
Publié le août 12, 2009 in Philosophie
7,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

On pourrait naïvement penser que le temps est l'objet d'une expérience qui advient constamment à l'homme. En effet, ce sujet peut sembler absurde au premier abord, car nous sommes englués dans le temps et bornés par lui, cette borne permettant en partie de définir la condition humaine. De plus, la plupart nos actions sont agencées et calculées dans le temps, ce temps pressant qui tend à définir les modes de vie moderne de certaines sociétés. Cependant il semble que ces opinions communes nécessitent un approfondissement et qu'il faille se demander quelle vision du temps et de l'expérience commune elles véhiculent.

I- La nature spirituelle du temps : une appréhension originelle de la conscience (Saint Augustin, ..)
II- Constituer le temps en expérience humaine dans le quantitatif et spatial (Kant, ...)
III- Le temps de la condition humaine : prendre conscience du temps, c'est mourir (Heidegger, ...)

Extrait du document:

Pour réduire le temps du monde à celui de la conscience, Saint Augustin réduit dans un premier temps les trois dimensions du temps à une seule : le présent. En effet on parle de passé et d'avenir longs ou courts. Mais le passé était court quand il était, et il n'est plus. L'avenir lui n'est pas encore. Le seul temps dont nous pouvons parler est alors le présent. Dans un second temps, il réduit le temps présent au temps présent de la conscience : on dit que le tps présent est plus ou moins long. Cent années présentes sont longues. Mais les cents années ne sont pas présentes en même tps, et on peut opérer le même raisonnement pour le mois présent, la journée, l'heure, la minute, …Le présent est donc l'instant, ou la plus petite unité de temps. Or l'instant est dépourvu d'étendue, c'est un point d'éternité. Le tps est-il de l'éternité? Pour éviter la contradiction, il semble bien qu'il faille abandonner la conception de temps réel et laisser apparaître le temps de l'esprit.

Commentaires