Zazie, un personnage ingénu ? Dissertation

Zazie, un personnage ingénu ?
Dissertation sur le personnage principal de "Zazie dans le métro", réflexion sur sa personnalité à la fois candide et remplie de vulgarité.
№ 29854 | 1,290 mots | 0 sources | 2013 | FR
Publié le juin 12, 2013 in Cinéma , Littérature
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Raymond Queneau, grand auteur français, né en 1903 et mort en 1976, a écrit de nombreuses œuvres comme : les Ziaux, Cet milles milliards de poèmes, ou encore cette œuvre de Zazie dans le métro publiée en 1959 qui a intéressé un grand cinéaste, Louis Malle, né en 1932, et mort en 1995. Ce dernier est très connu pour avoir réalisé : les Amants, Lacombe Lucien, La petite, Humain trop humain. Louis Malle a adapté le roman de Raymond Queneau, en 1960, fasciné par l'originalité et l'innovation de l'œuvre. En effet, le vocabulaire se détache du langage académique, il s'agit du néo-français. Comme disait Queneau : « Il y aura non seulement une nouvelle poésie mais encore une nouvelle philosophie ». Cette œuvre raconte l'arrivée de Zazie, jeune provinciale, venue passé quelques jours chez son oncle, Gabriel à paris, tandis que sa mère Jeanne Lalochère passe quelques jours en compagnie de son amant. Son rêve est de prendre le métro.

Extrait du document:

Zazie est un personnage au caractère naïf, et encore innocent. En effet, c'est une jeune provinciale de dix ans environ dans le roman et de douze ans dans l'adaptation du cinéaste de Louis Malle. Elle vient passer trois jours dans la capitale parisienne, chez son oncle Gabriel délaissé par sa mère Jeanne parti retrouver son amant. Zazie est un personnage très original, malgré sa personnalité quelque peu vulgaire, elle reste néanmoins une enfant. Ce caractère puéril est souligné par de nombreux exemples, comme lorsque Gabriel aborde le sujet des métiers, lors du repas avec sa nièce, et Marceline, soit Albertine dans le film. Zazie répond aussitôt qu'elle voudrait « être institutrice pour faire chier les gosses » et « astronaute pour faire chier les martiens ».

Commentaires