Calculs avancés en dynamique des véhicules Document by lichte4006

Calculs avancés en dynamique des véhicules
Commentaire d'un article explorant le champ des suspensions composées dans le cas ferroviaire. (pdf)
№ 13385 | 3,530 mots | 3 sources | 2008
Publié le janv. 12, 2010 in Ingénierie , Physique , Sciences
10,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Ce  rapport  traite  d'un  processus  d'optimisation  systématique  et  efficace  pour  la  conception  de  suspensions  verticales  passives  de  véhicules  ferroviaires  légers  (LRV,  de  l'acronyme  anglais  Light  Rail 
Vehicle)  faisant  appel  à  des  algorithmes  d'évolution  multi‐objectifs  sous  contraintes et ce d'après  l'article  référencé  sous  l'index  «  Journal  of  Sound  and  Vibration  285  (2005)  407‐424  »   et  intitulé  «  Optimal  design  for  passive  suspension  of  a  light  rail  vehicle  using  constrained  multiobjective  evolutionary  search  »  par  N.C. Shieh, C.L. Lin, Y.C. Lin et K.Z. Liang. 


1. Modélisation d un train
2. Modélisation mathématique du système de suspensions
3. Résolution des équations associées
4. Proposition d un système actif pour améliorer la stabilité aux vibrations

Extrait du document:

Le  coefficient  d'inconfort  dépend  de  l'accélération  verticale  qui  s'exerce  sur  le  passager.  Ainsi,  la  qualité  du  voyage  dans  chaque  véhicule  est  définie  en  mesurant  directement  les  accélérations  du  centre  de  gravité  du  véhicule,  des  supports  des  suspensions  secondaires  et  des  articulations.  En 
pratique,  pour  la  conception  de  la  suspension,  les  facteurs  suivants  doivent  être  considérés  simultanément :  la  qualité  du  voyage,  le  déplacement  de  la  suspension  primaire,  le  déplacement  de  la  suspension  secondaire  (facteurs  dépendant  des  irrégularités  de  la  voie),  et  enfin  les  déplacements 
des  suspensions  primaire  et  secondaires  dus  à  l'inclinaison  des  voies.  Il  suffit  dans  le  pire  des  cas  de 
s'intéresser  aux  déplacements  des  suspensions  primaires  et  secondaires  dus  à  une  inclinaison irrégulière  des  voies.  On  définit  donc  les  accélérations  moyennes  Ji  (i  de  1  à  3)  en  moyenne  quadratique  de  chaque  véhicule  en  tenant  compte  de  l'inclinaison  aléatoire  de  la  voie,  et  le  but  du 
problème est de minimiser ces quantités. 

Commentaires