L'Edit de Nantes Document by vinceeuro

L'Edit de Nantes
Dissertation qui traite de L'Edit de Nantes. Il représente, dans cette Europe du XVIe siècle, un effort unique de conciliation religieuse, et permet ainsi qu'un régime de coexistence confessionnelle s'établisse.
№ 1913 | 5,600 mots | 8 sources | 2007
Publié le nov. 25, 2007 in Histoire , Religion
14,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Le protestantisme, plus connu à cette époque sous le nom de Réforme, apparaît en France avec Jean Calvin en 1540 et suscite dès le départ des polémiques au sein des milieux intellectuels et religieux.
Avant de présenter l’édit, son contenu et les oppositions qu’il suscita, le document présente les parties en présence dans le conflit et fait une rapide chronologie des huit guerres civiles qui déchirèrent le royaume et qui donnèrent naissance à l’Edit de Nantes.



I/ Les guerres de religion : origine de l’Edit de Nantes
1. Les acteurs
2. Chronique des 8 guerres civiles
3. Carte récapitulative

II/ L’Edit de Nantes

1. Présentation de l’Edit
2. Contenu de l’Edit
3. Oppositions

Annexes :
1. Le manuscrit sur parchemin.
2. Gravure : Henri signant l’Edit de Nantes.
3. Carte : Les places de sûreté.

Extrait du document:

L’Union protestante est minoritaire mais est soutenue par l’Allemagne, l’Angleterre, la Hollande, et la Suisse. Elle est composée d’adhérents appartenant aux couches urbaines et généralement aux couches supérieures de la société, aux milieux de la noblesse de robe ou d’épée, et assez peu aux strates paysannes. Elle possède une unité de croyance : le protestantisme, qui est aussi sans doute une vision politique du monde. Son chef était Henri de Bourbon, roi de Navarre et prince de sang, qui après l’assassinat d’Henri III, fut désigné par la loi salique, comme successeur légitime du trône de France, ce qui n’a pas été sans poser de problèmes. Géographiquement, la huguenoterie possède peu de régions : le Béarn, les Cévennes, le Néracais, le Bas-Quercy et le Bas-Languedoc, et quelques villes : La Rochelle, Montauban, Nîmes entre autres. Dans le royaume, les protestants représentent un million d’individus sur 18 millions de français.

Commentaires