La conscience selon Nietzsche Document

La conscience selon Nietzsche
Dissertation de philosophie portant sur la notion de conscience : son utilité et son origine en s'appuyant sur le "Gai Savoir" de Nietzsche.
№ 13295 | 1,290 mots | 0 sources | 2009
Publié le déc. 28, 2009 in Philosophie
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

La conscience est un thème privilégié de la réflexion philosophique. En effet les philosophes se penchent généralement sur son utilité, pourquoi la conscience est-elle présente en l'Homme, on se demande si son origine est naturelle.

1.La conscience selon le "Gai Savoir"
2.La conscience collective

Extrait du document:

La conscience est un facteur de communication, tous d'abord elle fut crée par l'Homme pour satisfaire son besoin de communiquer. L'Homme, en effet a besoin de s'exprimer avec ses semblables. Nietzsche parle d'une nécessité de rapport homme à homme. Elle ne s'est développée que pour cela dans un premier temps d'après lui. Son analyse nous montre aussi que la conscience fut crée dans un soucis de commandement de l'homme. Le soucis de hiérarchie entre homme est donc un des facteurs du développement de la conscience. La conscience de Nietzsche est donc « un réseau de communications entre hommes ». La communication est donc le rôle premier de la conscience. Mais ce mécanisme n'est pas commandé par l'homme, il nous dit qu'elle « a été forcé de se développer  ». Nietzsche sous entend donc que l'émergence de la conscience est incontrôlée, la conscience est donc naturelle. Néanmoins la conscience n'est pas nécessaire. L'homme solitaire, à l'état sauvage, primitif n'as pas besoin de cette conscience pour vivre. En tout temps, l'homme eut besoin d'exprimer ses actions, ses pensées, ses sentiments qui parviennent partiellement à la conscience.
  • Dissertation portant sur la notion de philosophie telle que développée par Nietzsche dans "Le gai savoir".
    № 13776 | 1,235 mots | 0 sources | 2009 | détails
    5,95 $US
    Ajouter au panier
  • Fiche de lecture sur "l'Antéchrist" de Nietzsche écrit en 1895, quelques mois avant que le philosophe ne sombre dans la folie. Cet ouvrage présente une critique acerbe du christianisme.
    № 6609 | 2,140 mots | 0 sources | 2008 | détails
    7,95 $US
    Ajouter au panier
  • Commentaire d'un extrait de l'ouvrage "Pour servir à l'histoire des sentiments moraux" posant les questions du déterminisme et de la liberté de choisir.
    № 12495 | 1,400 mots | 0 sources | 2007 | détails
    5,95 $US
    Ajouter au panier

Commentaires