La naissance du sport en Europe Document by SP

La naissance du sport en Europe
Dissertation qui se propose de retracer l'évolution du sport d'un point de vue de l'activité physique et d'un point de vue social.
№ 2234 | 5,600 mots | 19 sources | 2007
Publié le déc. 22, 2007 in Histoire , Sociologie , Sport
14,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

L’Homme a modelé le concept de sport selon ses besoins sociétaux. On peut ainsi déceler deux grands concepts de sport qui ont guidé la pratique de ce dernier depuis l’Antiquité jusqu’à nos jours : le premier concerne l’émulation personnelle, l’accomplissement de soi par soi, il se réalise dans l’activité physique antique et le sport amateur moderne par exemple ; le second concerne le principe de l’accomplissement de soi par rapport à l’autre, dans la compétition, le record, la victoire, il caractérise le sport professionnel moderne, entre autres.

I) L’instinct sportif de l’Homme : l’émulation, l’accomplissement de soi et le respect, un amateurisme millénaire

A) L’activité physique au fondement des activités vitales de l’Homme
1) Exercices guerriers et survie
2) La citoyenneté en jeu : religion, politique et activités physiques

B) L’accomplissement de soi : le corps en jeu et les divertissements
1) Une « expérience du corps » (M.BOUET, Les motivations des sportifs, 1969)
2) Le grand siècle et l’activité physique : rejet du sport et adoption du divertissement

II) Le sport comme facteur d’accomplissement de soi par rapport à l’autre dans la compétition, la victoire : le sport moderne

A) La révolution sportive du XIXe siècle : la naissance du sport moderne
1) Le rôle précurseur de la Grande-Bretagne
2) La résurgence de l’idéal olympique

B) Le sport moderne : institutions et professionnalisation
1) La reproduction d’un système
2) Professionnalisation, médiatisation et dérives : vers un retour à l’amateurisme ? Le nouveau sport des « très » modernes

Extrait du document:

L’animation du corps releva d’abord de ce que Darwin appelait la « lutte pour la vie ». Ainsi l’exercice physique ne fut pas dans les premiers temps le sport. Le chasseur qui tuait pour se nourrir ne songeait évidemment pas à la compétition. Mais un jour, le chasseur qui tuait pour fournir de la viande à sa famille ou qui fuyait les bêtes sauvages, courut pour son seul agrément, franchit les obstacles naturels, compara sa force et sa résistance avec celles des autres membres de sa tribu. Instinct sportif et émulation se perdent dans la nuit des temps. Les rivalités de clan à clan, de peuple à peuple constituèrent vraisemblablement une activité physique préfigurant le sport. Les traces palpables les plus anciennes que nous possédions sont celles des chasseurs des grottes de Lascaux dont les parois ont été peintes il y a 17000 ans. Des bas-reliefs de la Vallée du Nil datant de 3500 avant JC représentent quant à eux des hommes effectuant des exercices de course et de saut et pratiquant la natation et l’équitation.

Commentaires